1er mai à Orléans: toutes les manifs

Pas moins de trois manifestations se déroulaient ce lundi 1° mai à Orléans, illustration des divisions que traverse aujourd’hui la gauche politique et syndicale.

 

 

 

 

 

 

 

Commençons par la traditionnelle manifestation syndicale qui s’était donné rendez-vous à 10 h 30 place de la Loire, point de départ d’un cortège qui finira sur la place du Martroi. Avec à sa tête une délégation de travailleurs de la société de nettoyage TFN en gréve depuis trois semaines, le défilé  réunissait entre mille et mille cinq cents , un défilé  somme toute pas très différent des années passées, comme si rien ne s’était passé dimanche dernier.

Après une prise de parole de la CGT pour dénoncer haut et fort la menace que fait peser le Front National sur la société française, l’essentiel des slogans reprenaient la dénonciation de la casse sociale de ces dernières années et particulièrement la loi sur la réforme du code du travail. Seule véritable nouveauté cette année, la présence de deux cents militants de la France Insoumise venus grossir les rangs d’une manifestation syndicale, présence plutôt silencieuse hormis la distribution d’un tract reprenant les propositions du programme de “l’Avenir en commun”, derrière la bruyante sono syndicale.

 

 

 

 

 

 

 

 

A la même heure au Parc Pasteur, se réunissaient les organisations syndicales CFDT, UNSA et CFTC appelant à se rassembler devant le monument des déportés : « Une journée de combat contre un projet de division, de haine, de repli et de dislocation des contre-pouvoirs et, en premier lieu, des syndicats libres et indépendants. Il faut barrer la route au FN et repousser la double tentation du vote FN et de l’abstention. ». Pour Philippe Froment, secrétaire départemental de l’UNSA Loiret, « Le 7 mai, il ne s’agit pas de déposer un bulletin Macron. Mais d’utiliser ce bulletin pour faire barrage au Front national. Pas de tergiversations ! Il ne s’agit pas de donner un blanc-seing à l’égard de Macron. Mais bien de défendre les valeurs de la République »; En fin de rassemblement, les participants ont déposé un bouquet de muguet, symbole du 1er mai et de la Fête du travail, au pied du monument.

Le monument du Parc Pasteur fleuri par les manifestants.

Puis, cette fois à 14 h 30, une petite cinquantaine de personnes, venues pour beaucoup d’entre elles des rangs du PS mais pas que, se réunissaient place de la République pour à nouveau dénoncer la grave menace que fait peser sur notre démocratie la montée du Front National. Après une prise de parole appelant ici clairement à voter Emmanuel Macron au deuxième tour de la présidentielle, les participants entonnèrent le Chant des Partisans, soulignant ainsi la gravité de l’enjeu électoral.
Les participants ont convenu de se retrouver tous les soirs de la semaine à 19 h sur la place de la République.


On ne serait pas complet sur ces manifestations du 1er mai, si l’on ne mentionnait l’imposant défilé de scouts qui n’ont d’Europe que le nom, réunissant derrière la bannière de Jeanne d’Arc, plusieurs centaines de jeunes en uniforme, symbole d’un passé toujours vivace…

GP

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail