Trois Tourangeaux et un Orléanais, amis depuis longtemps. Le quartet “Les Véritables Ducs” a rempli le hall du théatre en ce samedi 29 avril à 15 h. Une heure de musique originale, chaude et entraînante. Les Ducs ont séduit le peuple fidèle d’amateurs orléanais.

Sacha Gillard cl Marie Line Bonneau

On les avait déjà entendus à Jazz à l’Evéché en juin dernier, en plein air et complètement acoustiques. En ce 29 avril aux Samedis du jazz, les Véritables Ducs sont électrifiés mais sans excès. Une formation plutôt atypique : deux soufflants, Sacha Gillard aux clarinettes et Gaël Riteau à la trompette, et deux au rythme, Nicolas Le Moullec à la contrebasse et Antoine Hefti à la batterie. Mais ils se connaissent bien et leur musique est un vrai mélange, fruit d’un quartet véritable.

Sur des compos de Sacha Gillard (et d’autres de temps en temps), ils ont emmené les 300 spectateurs présents dans un jazz poétique et varié, structuré, cohérent, une musique agréable et joyeuse. Avec des ambiances club classique, free ou fanfare jazz. Un petit creux au milieu de leur prestation a ralenti le rythme, mais l’émotion est revenue pour les derniers morceaux. Les Véritables Ducs reviendront à Orléans en juin prochain, à l’Evéché. Tant mieux… 

Bernard Cassat pour O’Jazz

Prochain – et dernier – Samedi du Jazz de la saison, le samedi 27 mai à 15 heures au Théâtre d’Orléans, avec Bertrand Renaudin (qui participait il y a une dizaine de jours au jury du tremplin organisé par ô jazz ! pendant Jazz or jazz) en trio (Hugues Rousé, saxophone / Sébastien Dochy, contrebasse / Bertrand Renaudin, batterie, compositions) autour de leur album“Tu as la montre, nous avons le temps”, chez OP Music. http://www.ojazz.fr/blog/

 

Antoine Hefti cl Marie Line Bonneau

Nicolas Le Moullec cl Marie Line Bonneau