Le PS du Loiret mobilisé derrière Emmanuel Macron

Parti socialiste – Fédération du Loiret

Le dimanche 23 avril la candidate de l’extrême droite a rassemblé un nombre historique de voix lui permettant de se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle avec 1 million de voix de plus qu’en 2002. Les valeurs qui font de nous des Français-e-s, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité pourraient être piétinées par des projets xénophobes et le repli sur soi de Marine Le Pen, qui ne feraient que semer la discorde et ruineraient la France et les territoires. Nos conquêtes et notre protection sociale pourrait être balayées au nom de la démagogie par les politiques antisociales de l’extrême droite. Le Front National au pouvoir c’est l’injustice et le désordre.

Les valeurs qui font de nous des Français-e-s, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité sont ébranlées par le score du Front National, et le seront plus encore par chaque point ou dixième de point supplémentaire que risque de réaliser le front national. Notre responsabilité collective est donc de faire en sorte que ce score soit le moins fort possible.

Le vote blanc ou l’abstention que certains envisagent voire théorisent ne font que gonfler mécaniquement le score du Front National. Une telle position est dangereuse. Ne pas choisir dans un tel contexte n’est pas sans conséquence. Chacun doit prendre ses responsabilités. Plus que jamais au premier tour on choisit, au deuxième tour on élimine parfois. C’est ainsi que fonctionne notre démocratie. Ce qui est en cause est la nature même de notre République. Face à ces dangers chacun doit faire preuve de clairvoyance, d’esprit républicain et de responsabilité.

Viendra ensuite, pour débattre des orientations économiques et sociales du gouvernement, le temps des législatives et nous prendrons toute notre part au débat. Mais pour l’heure, il s’agit de défendre l’essentiel : notre République. Face à l’extrême droite et la xénophobie aucune faiblesse, aucun calcul, aucune ambiguïté, ne peuvent avoir leur place.

Nous, militants, élus, responsables socialistes, appelons collectivement et solennellement à faire barrage au Front National en utilisant le bulletin de vote Emmanuel Macron.”

Signataires

Olivier Frézot (Premier secrétaire fédéral)

Le Bureau Fédéral du Loiret : Carole Canette, Nathalie Bruant,Corine Leveleux-Teixeira,Kadéjat Dahou-Fredi, Grégory Gaboret, Anne-Laure Thomas, Grégoire Chapuis, Jérome Corjon, Ghislaine Kounowski, Jeff Poidvin, David Jacquet, Norbert De Brézé, Philippe Rabier, Charlotte Martinon-Uro, Olivier Jouin, Mathieu Petit, Christophe Bellabes

Les secrétaires de section du Loiret :
Artenay : Dominique Tasia
Beaugency-Meung : Agnes Quatrehomme
Chateauneuf-Jargeau : Thierry Colis
Clery Val d’ardoux : Caroline Ménager
Fleury-Chanteau : Grégoire Chapuis
Ingré-Ormes : Thierry Blin
La Chapelle St Mesmin : Améziane Cherfouh
La Ferté St Aubin : Pascal Brunet
Malesherbois : Catherine Simon
Montargois : Grégory Gaboret
Olivet : Eric Botton
Orléans : Christophe Vincent
Orléans La Source : Michèle Bardot
Orléans St Marceau : Eric Aubry
Pays Giennois : Guy Colas, Joël Dine et Thierry Grailles (secrétariat interimaire)
Pithiverais : Thierry Stromboni
Saran : Emmanuel Levasseur
Saint Jean de Braye-Semoy-Chécy : Romain Mercier
Saint Jean de la Ruelle : Norbert de Brézé
Sully-Ouzouer : Guillaume Thomas

MJS : Julien Lesince

HES : Christophe Desportes-Guilloux

Président de région : François Bonneau

Sénateur : Jean-Pierre Sueur
Députée : Valérie Corre

Elus régionaux :
Anne Besnier
Anne Leclercq
Fanny Pidoux
Olivier Frezot
Christian Dumas
Jalila Gaboret

Elus départementaux :
Christophe Chaillou
Hélène Lorme
Vanessa Baudat-Slimani

Maires :
Christophe Chaillou
Christian Dumas
David Thiberge
Jean-marc Gibey
Bernard Delaveau
Christophe Bethoul

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Tout est dit dans ce “parfois” (au deuxième tour on élimine PARFOIS) parce que dans cette élection au deuxième tour en votant Macron on n’élimine pas Lepen.
    Pourquoi ? -parce qu’après 5 ans d’un gouvernement qui continuera à servir les oligarchies financières la place sera toute chaude pour que la haine et l’absurdité du supra nationalisme s’arroge le pouvoir.
    Les dirigeants du Ps (et autres collaborateurs d’une politique au service du capitalisme le plus violent) qui ont eux-mêmes déblayé le terrain à ce parti d’extrême droite, au lieu d’accuser de lâcheté, d’inconscience les partisans de l’abstention motivée ou du vote blanc /nul, auraient dû s’opposer au programme du mouvement “en marche” mais c’était risquer de ne pas REtrouver des fauteuils, strapontins,tabourets et autres sièges d’où ils pourront continuer leurs affaires.

    • Cette analyse n’est, hélas, que trop pertinente.
      Cette mobilisation effrénée derrière le représentant le plus affirmé de l’ultra-libéralisme ne peut conduire qu’à une radicalisation des revendications de tous les laissés pour compte qui ont déjà été bernés depuis des décennies par ceux-là même qui semblent se réveiller aujourd’hui et sonner le tocsin alors que nous risquons, dans​ cinq ans, de recueillir les “fruits” de leur inconséquence, de leur incompétence et de leur aveuglément doctrinal.
      On est typiquement dans le scénario du pompier pyromane qui prétend chercher des coupables alors que ce sont eux les premiers responsables.
      Situation terrifiante pour qui est un peu lucide !
      De plus, j’estime qu’ils ont une bien étrange conception de la démocratie qui consiste à donner le droit de vote à tous les citoyens tout en leur déniant le droit de voir leurs candidats accéder aux postes convoités.
      Dimanche, j’irai voter, comme chaque fois que​ l’occasion se présente mais je ne voterai jamais pour Macron !

      • Faut-il vraiment que je précise que, refusant de voter Macron, il est absolument hors de question de voter pour l’extrême-droite ?
        Lutter pied à pied contre le “F haine”, oui mais au quotidien, jour après jour, inlassablement, pas une fois tous les cinq ans ou à l’occasion d’élections mal engagées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail