Onzain : le concert de Pâques a fait le plein

Il faut s’y faire : nous sommes à Onzain, moitié de Veuzin–sur-Loire, commune nouvelle. Le 16 avril, l’Association Les Arts d’Hélion a poursuivi son Printemps musical avec l’invitation de l’Ensemble Jacques Moderne dans son programme Vêpres romaines consacré à des œuvres d’Alessandro Scarlatti (1660-1725) et Pietro Paolo Bencini (1670-1755). Constamment en proie à des difficultés matérielles pour élever ses dix enfants, Scarlatti partage se activités professionnelles entre Naples et Rome. On estime qu’il a composé au moins 115 œuvres théâtrales. Dans le répertoire religieux, 164 titres comprenant une Passion, un Office pour la Semaine Sainte, 12 messes,  34 oratorios et 116 motets. Né dans une famille de musiciens, Bencini, compositeur romain, laisse des oratorios, des cantates, des pièces pour l’Église : messes, litanies, antiennes, psaumes. En 1705, il succède à Alessandro Scarlatti en tant qu’assistant de Giovanni Bicilli. En 1743, il obtient le poste prestigieux de Maestro di Capella à l’église Giulia-di-San-Pietro.   

Le concert de l’Ensemble Jacques Moderne est, comme à l’accoutumée, d’excellente qualité. Joël Suhubiette dirige en osmose avec ses musiciens. Il n’a plus rien à démontrer. Les pupitres sont parfaitement homogènes. La basse continue est assurée par Hendrike Ter Brugge au violoncelle, Emmanuel Mandrin à l’orgue et Rémi Cassaigne au théorbe. Pour  ce dernier, une brève prise de parole à la reprise aurait été bienvenue , s’agissant d’un instrument rarement présenté en concert .

À la limite, pourquoi pas une petite pièce pour théorbe seul de Robert de Visée, par exemple ? Ne pas craindre de rompre l’unité d’un programme passablement austère par ailleurs pour faciliter la découverte. Légère réserve : le vibrato excessif des sopranos. N’oublions pas que le vibrato est une invention romantique…

Pour le reste, très beau moment de musique. Nous pourrons retrouver les artistes le 14 octobre prochain à la Cathédrale Saint-Louis à Blois. 

Roger Bouchard.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail