Session #9: quand les lycéen(ne)s et apprenti(e)s font leur Soirée Performance

La Scène Nationale d’Orléans, c’est aussi un programme d’action culturelle en direction des jeunes publics qui se concrétise tous les ans depuis neuf ans, par une Session de présentation des travaux autour du spectacle vivant, travaux réalisés par des lycéen(ne)s et des apprenti(e)s sous la houlette d’une dizaine d’artistes se mutant en animateurs d’ateliers en vue d’une représentation unique sur la scène du Théâtre d’Orléans.

“Si la tendresse m’était contée”

Cette année, ce sont deux musiciens orléanais bien connus, Adrien Chennebault et Simon Couratier qui avaient la lourde charge non seulement d’animer chacun un atelier, mais aussi de coordonner pas moins de huit projets artistiques de neuf classes avec au total 137 participants plus l’équipe technique du théâtre, pour bâtir, après trois jours de répétition, le spectacle présenté ce vendredi soir sur la grande scène du théâtre.

Voulue et conçue comme un spectacle total, cette soirée ne manquait pas d’ambition dans une réalisation qui mêlait sans temps mort, la musique, la danse, le théâtre et la vidéo, le tout avec de jolies trouvailles de mise en scène dont certaines pourraient s’inscrire dans les célèbres Soirées Performances que nous propose tous les ans la Scène Nationale. Après une ouverture musicale proposée avec des boites à sons réalisées par les élèves du Lycée Gaudier Brzeska, le collège Jeanne d’Arc proposait une pièce musicale “intergénérationnelle” intitulée “Si la tendresse m’étaient contée”, et après un changement de décor à vue, ce sont les élèves du Lycée Voltaire qui entraient en scène avec un étrange et désopilant “Buffet froid à volonté”, libre pastiche d’un dialogue du film, dans la veine des “Déclinaisons de Navarre” des Soirées Performances 2017.

Les boites à sons

Le Concours International de Piano était pour la première fois intervenant dans ce programme avec une création musicale très contemporaine des élèves de Jean Zay sous la direction de Julien Blanc, lauréat du Concours, deux séquences autour de la danse sur le thème du papier dirigées par  Marianne Baillot, (dans le cadre des projets “Aux Arts, Lycéens et Apprentis !”) s’intercalaient dans ce spectacle qui se concluait par un clip vidéo réalisé avec les élèves du lycée Maréchal Leclerc sous la direction artistique de Simon Couratier.

Le spectacle proposé au public (qui n’était pas composé que de parents d’élèves), ce vendredi soir avait toute la fraicheur d’une belle création collective, fruit d’un travail qui a sans doute appris beaucoup à tous les participants de cette aventure.

GP

Scène Nationale d’Orléans

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail