Calais : la frontière, le mur, la peau

Université populaire

Ugo La Pietra, Recupero e reinvenzione, 1975. ©François Lauginie

« Après des années de “jungles” et autres camps, c’est désormais un mur qu’on érige aujourd’hui à Calais.

Alors que les campements de migrants au seuil de l’Angleterre ont été démantelés, alors que les migrants, un temps dispersés, reviennent dans le Nord, que nous donne à penser ce mur? De quelle situation de frontière est-il la manifestation? Quelle conception politique de l’accueil exprime-t-il? Comment vivre aux frontières dans les espaces de transit aux marges des Etats-nations? Quelles formes, géographiques, mais aussi symboliques, légales et physiques prennent les frontières, du mur à la simple peau?

En défendant une philosophie de terrain, il s’agit de réduire l’étrangeté dans laquelle sont enfermés les migrants et de reconsidérer notre approche du passage des frontières et de la vie en transit qu’il implique ».

Dans le cadre des Rendez-vous Philosophiques d’Orléans.

17h : visite commentée de l’exposition Réparations (4 €)

18h : conférence avec Sophie Djigo (gratuit)

Intervenant

Sophie Djigo est chercheur en philosophie (STL) et spécialiste de philosophie morale. Elle enseigne au lycée Baudelaire à Roubaix. Elle a notamment publié : Les migrants de Calais. Enquête sur la vie en transit, Marseille, Agone, 2016 ; L’éthique du gangster au cinéma. Une enquête philosophique, Rennes, PUR, 2016 ; La raison vivante, Préface de Jacques Bouveresse, Paris, L’improviste.

Jeudi 11 mai 18 h

Frac Centre  88 rue du Colombier Entrée boulevard Rocheplatte, 45000 Orleans






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail