Fluctuat nec mergitur: “les Copains d’abord” ont vingt ans

Pas le temps d’appuyer trop fort sur le champignon, à la sortie de Salbris, dans la longue ligne droite en direction d’Orléans que l’enseigne à la clef de solfège et aux relents de Brassens attire l’œil. Depuis 20 ans passés désormais, la date officielle était le 9 avril 1997, Manu Benoist mène la barque, pas toujours en père peinard, des Copains d’abord.

Benabar aux dix ans des copains


Un anniversaire qui méritait bien une soirée spéciale pour rassembler, sur une date,  les trois entités du PAC (Public, Artiste, Copains). Le rendez-vous est fixé au 20 mai prochain. Et qu’on se le dise, de midi à minuit, et plus si affinités, on attend du monde, et même du beau monde sur le site qui, pour le coup, sera très nettement plus spacieux que l’endroit habituel. Camion podium d’un côté, espace de verdure en guise de fosse et d’arène pour les spectateurs, paella et tout un tas de choses sont programmés pour l’affaire.

Au départ essentiellement familial, avec mère et sœur au diapason, et au final un projet toujours aussi familial, Christophe, le cuistot fait quasiment parti de la famille, avec femme et enfants à la continuation. Comme l’indique l’historique publié sur Internet, le lieu est né « de la volonté des membres d’une même famille de proposer un lieu de convivialité à l’image des moments qu’ils avaient eu le bonheur de vivre dans la maison familiale.En effet, le père Daniel Benoist, trop tôt disparu, était auteur-compositeur-interprète de chansons et il se plaisait à saisir sa guitare pour interpréter ses propres chansons, ou bien celles des Brassens, Brel et autre Ferrat, en partageant une omelette et un verre de vin avec ses amis et sa famille. »

Avec le recul, sans faire d’analyse introspective, Manu, le restaurateur, trouve que le projet était tout de même audacieux, loin d’importantes agglomérations grosses pourvoyeuses de fidèles de spectacle et de chanson. Manu le chanteur, trouve, quant à lui, que c’est une vraie bonne idée  « Le concept est toujours resté le même depuis 20 ans. Ici, on fait une soirée globale… » Pas besoin de faire le choix fromage ou dessert, entre repas et spectacle on peut avoir les deux ! De fait, entre les deux professions, Manu a fait un mixte. D’ailleurs, à l’école, la fiche individuellement de ses fils a souvent eu, à la rubrique profession du père : Chanstaurateur…

De Bénabar à Ricet Barrier, des Blérots de Ravel à Chloé Lacan 

Chaque jour, le restaurant est ouvert à midi. Chaque soir de week-end, le resto se la joue salle de concert aussi. Là, entre dîneurs, spectateurs, copains d’un jour, copains de toujours, l’alchimie se reproduit. « le lieu est connu et reconnu comme tel dans le microcosme du monde artistique. La preuve en est les sollicitations des producteurs, des agents, ou des artistes eux-même pour venir passer une soirée en terre solognote. Pour Manu, avec une jauge d’une centaine de spectateurs au maximum, il est parfois délicat de faire des choix. « Il faut être capable de présenter des nouveautés mais pas trop, de monter des soirées avec des artistes reconnus, ou connus par le public des Copains. Des nouveautés nous en avons tout au long de l’année mais pas que » assure le maître de céans.

Un panel qui a permis de voir sur la petite scène salbrisienne, des artistes reconnus, à l’image de Ricet Barrier ou Yvan Dautin, d’autres en passe de l’être comme Bénabar, les Blérots de Ravel, les Orgues de Barbak  ou encore Chloé Lacan. Du passé et de l’avenir.

Les Copains d’abord c’est aussi l’association « Demandez l’programme ». Créée en 2003, l’association vient en soutien du resto sur la partie culturelle. Avec peu ou prou 90 concerts sur l’année, la structure avait besoin d’entrer dans d’autres cases que celle de la simple restauration. Et si le lieu a obtenu le label 1er catégorie du ministère de la culture, l’asso, elle, possède le statut d’entrepreneur de spectacle 3e catégorie du même ministère. «Même si les artistes viennent parce qu’ils se sentent bien chez nous et pas pour des raisons financières, cela nous aide pour faire nos budgets artistiques et rémunérer décemment ceux qui se produisent ici » estime Manu.

Alors, pour les 20 ans, le restaurateur, le chanteur, les copains, l’asso et tout le tralala ont décidé que le programme du 20 mai serait dantesque, musiqueste, et copinesque pour une « journée de musique et de bonne humeur.

Fabrice Simoes (pour Le Petit Solognot)

Les Copains d’abord 52 avenue d’Orléans 41300 Salbris

Les 20 ans des Copains: samedi 20 mai de midi à minuit
une journée de concerts gratuits, buvette et restauration sur place.

Entrée libre, bien sûr !

Le programme: 

Chloé Lacan – Eric Toulis – Rien Dans Ton Folk – Audrey et les Faces B (sous réserve de la disponibilité d’Audrey en raison de sa participation à The Voice) – Caroline Thomas – Emilie Hédou Trio – Bobby Dirninger – Le Bouffon et ses Clochettes – Catherine Simon – Eskelina – Eric Luter – Triocéphale – L’Ouvre Boîte – Julien Girard – Les Polis sont Acoustiques – Rémi Toulon – Jean-Yves Dubanton – Nicolas Moro, et aussi des spectacles pour les petits avec « Debout les Coccinelles ! »

http://www.auxcopains.com/

 

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail