La Région débloque la situation de l’agriculture bio

Pour la conversion ou le maintien de l’agriculture biologique dans la région Centre-Val de Loire, le Conseil régional puise dans le FEADER (Fonds européens agricole pour le développement rural), et ce depuis 2014.

L’objectif est ambitieux : 17.000 hectares en bio sont souhaits d’ici 2020, s’accompagnant d’un doublement des crédits sur le sujet. Mais ces objectifs ambitieux et volontaristes ont été atteints dès 2015. 20 M€ de crédits FEADER ont déjà été consommés pour financer de nouvelles conversions en bio et le maintien d’autres. Depuis cette date, les paiements et les aides européennes étaient bloquées.

Le président de Région François Bonneau en étroite concertation avec les Chambres d’agricultures a obtenu l’engagement d’un plan de paiement des sommes dues depuis la PAC 2015 d’ici à l’été prochain, et celles de 2016 avant le 31 décembre 2017. 200.000 € supplémentaires de crédits régionaux supplémentaires sont débloqués pour le financement du maintien en agriculture biologique, une somme qui permet de mobiliser la même somme de l’État et 1,2 M€ de crédits européens pour le maintien en agriculture biologique. Au total, ce sont 2 M€ supplémentaires qui permettent au développement de l’agriculture biologique de se poursuivre avec le soutien de la Région, de l’État et de l’Europe.

“La question que tout le monde se pose” :  les aides européennes à l’agriculture biologique : ça sert à quoi ?

L’aide européenne à la conversion en agriculture biologique vise à soutenir les exploitants agricoles en phase de conversion pendant les 5 premières années afin de compenser les surcoûts et manques à gagner de l’agriculteur en phase de conversion.

L’aide européenne au maintien vise, elle, à soutenir les exploitants ayant terminé leur conversion. Cette aide concerne les surfaces certifiées agriculture biologique et encourage les agriculteurs biologiques à maintenir leur système dans ce mode de production en rémunérant les services environnementaux, reconnus comme tels pour ce mode de production.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail