Les ministres doivent démissionner de leurs exécutifs locaux

Le Premier ministre Edouard Philippe ainsi que les ministres Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires étrangères) et François Bayrou (Justice) devront démissionner “sous un mois” des exécutifs locaux qu’ils dirigent, a fait savoir l’Elysée.

Jean-Yves Le Drian

Par ailleurs, les ministres candidats aux législatives des 11 et 18 juin devront démissionner de leur poste s’ils ne sont pas élus, a-t-on ajouté de même source. Jean-Yves Le Drian, qui avait été autorisé sous le quinquennat de François Hollande à cumuler des fonctions de ministre de la Défense avec celles de président de Conseil régional devra cette fois-ci quitter la tête de la région Bretagne. Le chef du gouvernement Edouard Philippe et le président du MoDem, François Bayrou, respectivement maires du Havre et de Pau, devront également démissionner de ces exécutifs locaux. Tous les membres du gouvernement devront se plier à cette règle comme Gérald Darmanin (Action et Comptes publics), actuellement maire LR de Tourcoing (Nord).

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. sans oubler celui qui est favorable au cumul : Monsieur Gérard Collomb.

  2. Collomb celui là même qui en 2016, a vu ses indemnités de sénateur plafonnées à 4 000 euros par mois du fait de son absentéisme au Sénat, une baisse de revenu qu’il décrit comme ressemblant à « un vrai cauchemar” (Cf Wikipedia). Quelle honte !

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail