Législatives: Varin (EELV) met des bâtons dans les roues de Fleury-les-Aubrais “station de ski”

Il n’est pas fréquent que les candidats aux élections surfent sur le ton de l’humour pour faire passer leurs convictions. Dommage. Ils en laissent le soin aux billetistes et autres chroniqueurs au registre caustique.  Benoit Varin, lui, le candidat d’EELV sur la cinquième circonscription du Loiret a décidé de tourner en dérision l’arrivée d’un “téléphérique”. Avec ses amis, par une forte chaleur, il a manifesté lundi devant la gare de Fleury-les-Aubrais équipés de ski, bâton et bonnets.

Les manifestants contre le projet de téléphérique de Fleury-les-Aubrais.

Benoit Varin explique ainsi son opposition à ce projet piloté par la métropole et Fleury-les-Aubrais: 

“La construction du téléphérique prévue pour permettre de passer au-dessus de la voie ferrée s’inscrit parmi les Grands Projets Inutiles et Imposés (GPII), pour un coût de 16 Millions d’€ d’investissement et 1 Million € d’entretien/maintenance.”

Les questions que pose Benoit Varin sur ce projet d’aménagement financé par Orléans Métropole: “pourquoi choisir un téléphérique à 15M€ alors qu’une passerelle comme celle de Blois ne coûte que 6M€ ? Pourquoi choisir un téléphérique quand on sait sciemment qu’à Brest, le 1er téléphérique urbain de ce genre connait de nombreux dysfonctionnements : porte ouverte en plein vol, arrêt d’urgence, panne d’électricité… Qui va payer si le téléphérique s’arrête au milieu de son vol au dessus des voies ferrées et si tous les trains sont bloqués à cause de cela ? Quel sera les coûts en électricité supplémentaire ?

Benoit Varin estime qu’“il est possible d’imaginer des alternatives moins couteuses et plus intéressantes pour la collectivité (passerelle, rénovation tunnel, transport doux)!”

Benoit Varin propose, une véritable politique d’aménagement durable de nos territoires et d’un véritable plan de rénovation urbaine. Luttons contre tous les Gaspillages et les Grands Projets Inutiles et Imposés.

La politique d’aménagement durable des territoires passe par une démarche participative afin d’intégrer le maximum d’habitants dans les décisions qui impliquent les citoyens sur le long terme.”. Cette politique d’aménagement des territoires doit prendre en compte, La rénovation urbaine, les transports durables, doux, accessibles, une solidarité entre les territoires, une indépendance financière vis-à-vis de société, un modèle économique maîtrisé, une sécurité                                                                pour les utilisateurs et les parties-prenantes. “

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est étrange, on ne voit aucun élu EELV de l’agglomération sur la photo de cette initiative mordante et pertinente contre le délirant téléphérique d’Interives !

    Pourquoi messieurs Grand, Soler et Jean ne sont-ils pas venus avec leurs grosses moufles et leurs bonnets verts ?

    Sont-ils condamnés à suivre leurs suzerains socialistes devenus vice-présidents d’Orléans Métropole au prix de nombreuses contorsions… et d’un téléphérique inutile ?

    • Bien, très bien même. Votre remarque est pertinente, Tant sur le plan, de l’absence d’élu EELV ; que sur un téléphérique qui ne s’impose pas d’emblée comme LA solution ! Une passerelle (moins coûteuse, plus sûre) est une excellente idée. Dans un pays, où l’on sait construire de magnifiques viaducs et ponts, des projets de passerelles “HT” devraient voir le jour ! Magcentre et autres médias, pouvons nous comptez sur vous pour en parler encore et encore…

  2. Je regrette que les verts se mobilisent contre les projets de transport par câble: le câble est aujourd’hui le mode de transport collectif le plus efficace de transport: pour l’urbain et le péri-urbain, il bat à plate couture tous les modes motorisés: tram, bus et bien sur automobile: moins cher à l’implantation que le tram(entre 4 et 8 fois moins selon les réalisations de tram récentes), moins cher à l’exploitation, plus rapide et sans aucun accident corporel sur les matériels réalisés depuis 2002. Partout où on l’installe il fait un tabac , sa consommation d’espace est quasi nulle, il consomme 4 fois moins d’énergie par passager transporté et par km que tous les autres modes. Pour plus de renseignements consulter le site telepherix.free.fr ou me contacter:
    p.jaussaud@free.fr
    expert près la Cour d’Appel de Grenoble pour les transports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail