Législatives: le match Grouard-Grand, troisième set

Entre le député sortant, Serge Grouard (LR) et l’un de ses challengers, Jean-Philippe Grand (EELV-PS), la polémique continue sur la deuxième circonscription du Loiret. Après les attaques du candidat de la gauche dans  Magcentre contre un bilan qu’il estime “mince” du mandat de l’ancien maire d’Orléans, Serge Grouard avait réagi en estimant les propos de Jean-Philippe Grand “indignes”. Serge Grouard qui vient de publier sur un réseau social un pladoyer pro domo sur son activité parlementaire. (https://www.facebook.com/search/top/?q=serge%20grouard)

Jean-Philippe Grand répond dans un communiqué sur le thème de l’indignité: 

 
 
“Je ne m’attaque évidemment pas à l’homme et à ses problèmes de santé mais bien au député et à ses actes politiques. “Je trouve indigne qu’il ait écrit une lettre aux musulmans de France qui culpabilise ceux qui ne sont pour rien dans les agissements des islamistes et terroristes et qui respectent les lois de la République et la laïcité .  
Je trouve indigne et incohérent que Serge Grouard dise défendre les fonctionnaires lorsqu’il est dans son rôle d’élu local et qu’il veuille voir disparaître 500 000 postes de fonctionnaires ce qui impliquerait une baisse des services rendus au public .
 
Je trouve indigne qu’il ait voté contre la loi du mariage pour tous et qu’il envisage s’il y a cohabitation entre LR et Emmanuel Macron d’abroger cette loi .
 
Je trouve indigne qu’il ait co-rédigé et porté le programme de françois Fillon, pour sa partie concernant l’environnement, qualifié de désolant et régressiste par Nicolas Hulot .
 
Pour ma part, je soutiendrai les projets de loi comme celle sur la moralisation de la vie politique telle que proposée aujourd’hui par François Bayrou . De plus, j’organiserai pour tout projet de loi qui me sera soumis à l’Assemblée Nationale des groupes de travail constitués d’élus, responsables associatifs et citoyen engagés de la circonscription. Ils m’aideront à me forger une opinion et à voter non pas comme un groupe politique voudrait me l’imposer mais en mon âme et conscience et dans l’intérêt de tous.
 
C’est le sens que je donne à ma candidature, non pas comme un opposant systématique à Emmanuel Macron et à son gouvernement mais comme un élu au service des habitants de la 2ème circonscription du Loiret et de tous les français .”
 

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail