Elections legislatives - Les resultats en temps reel

“Quotidien” l’émission “trou de serrure” devenue une référence

   L’émission Quotidien de Yann Barthès est le type même de l’émission qui mêle les bonnes séquences et le pire racolage. Suivre des élus et piquer la petite phrase qui peut faire mal ou faire du bruit c’est le nouveau jeu de l’animateur.

 

Le jeu de mots plus ou moins bon que nous faisons tous chaque jour devient une affaire d’Etat. En cherchant bien, on trouverait vite en un week-end des dizaines de petites phrases prononcées par une personnalité ou par des journalistes qu’on pourrait trouver malheureuses voire inopportunes. “Il était rouge et c’était pas que le soleil” a dit tel reporter en voyant travailler un ouvrier du bâtiment. Quelle honte d’attaquer ainsi la classe ouvrière qualifiée d’ivrogne !  A Saint-Malo un grand écrivain a affirmé moqueur que beaucoup marins étaient bien souvent “à voile et à vapeur“. Attaque sournoise et scandaleuse contre les homosexuels ! La phrase de Macron était un mot (ni bon ni mauvais) comme on en fait des dizaines par jour. Barthès met des micros partout pour faire quoi ? De l’info ? Non, ça se saurait s’il était journaliste. Il le fait pour faire parler de lui. Et il réussit avec l’aide des réseaux asociaux et de beaucoup de médias qui se copient en relayant une nouvelle dérisoire pour alimenter le buzz (le ramdam en français, pas le ramadan – humour !*). Il faut comprendre tous les élus qui écartent de plus en plus les journalistes de leur entourage. Chacun de leurs mots étant pesé, ils n’ont plus qu’une chose à faire : se réfugier dans le silence. La transparence ce n’est pas écouter aux portes. Nous aimerions que des micros suivent  Barthès et ses équipes. Le nombre de conneries et de jeux de mots de mauvais goût rempliraient sans doute quotidiennement son émission. Cette inquisition permanente est insupportable. Les politiques qui demandent des excuses sont inexcusables. Si on écoutait Duflot et Baroin derrière la porte on en entendrait des biens pires, des vertes (humour) et des pas mûres.

……………………………..

* Encore que…
  A l’issue d’un concours organisé en 2010 par le Secrétariat d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie, le terme choisi pour remplacer en français le mot « buzz » (bourdonnement) a été ramdam,  mot d’origine arabe renvoyant au « ramadan » et faisant référence à l’agitation du rythme de vie nocturne associé à la période du ramadan. Honte au Secrétariat d’Etat qui assimile les musulmans au bruit et pourquoi pas aux odeurs comme disait Chirac.

 

Sur le blog du CACS

http://lecacs.blogspot.fr/

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Il est rare, sur Mag Centre qu’un billet ne soit pas signé.Que faut-il en déduire? …
    Serait-ce que l’auteur ou auteure, qui mélange avec un certain savoir faire les ingrédients habituels de dénigrements, de sous-entendus, d’allusions bien pensantes et au bout du compte montre comme il/elle sait bien enfiler les perles de la pensée conforme, a senti le vent venir et déjà nettoie son matériel de cireur-cireuse de pompes macroniennes en tout anonymat?
    Ce commentaire, pour ma part , je n’hésite pas à le signer: F tarche.

  2. Yann Barthès est justement l’antithèse du journaliste : il ne cherche pas à faire parler de lui, mais met en évidence ce que la connivence entre la presse “conventionnelle” et les politiciens nous empêche de savoir et d’entendre (ce que vous cherchez à décrier, plutôt pas mal d’ailleurs, dans l’article de votre blog du 31/05). Bien sûr que l’exercice est parfois pesant ; ces jeunes gens devraient savoir s’arrêter puisqu’à la fin les politicards se ferment ou deviennent même agressifs. De plus, mettre en relief sans laisser entrevoir de solutions génère de véritables frustrations et ne peut que pousser un peu plus l’électeur vers de sombres destins. Votre critique, à moins qu’elle ne fût teintée de jalousie est le pour moins incohérente avec les valeurs que vous défendez, voire nauséabonde quand elle emprunte des chemins tendancieux faisant référence à l’Islam. Vous méritez mieux.

  3. On n’est pas non plus obligé de regarder toutes ces merdes, de TPAMP à Quotidien, en passant par par bien d’autres émissions, parangons de mauvais goût. Il est encore possible d’éteindre la télé.

  4. Bonjour Frédéric et merci de ta remarque pertinente. Le journalisme doit aussi servir à cela : dévoiler les “bons mots” de nos personnalités politiques ou autres, nous permettant de nous faire une véritable idée de leurs valeurs morales / humaines / humanistes, comme l’on veut. Que Mag Centre, qui se veut “un pur player décalé” s’en offusque en devient soit risible, soit inquiétant …
    Christine

  5. Le Corre a raison, on peut ne pas regarder mais pour émettre un avis critique, il faut bien de temps un temps jeter un oeil sur “toutes ces merdes”. Quant aux personnes qui trouvent normal qu’on puisse en permanence courir après les bons et surtout les mauvais mots des autres, poursuivre sans relâche les élus et personnalités, et écouter sans cesse aux portes à l’aide d’une caméra-micro, elles nous font peur. Harcelée quotidiennement par ce type de voyeurs, Christine S. serait consternée de constater que beaucoup de ses mots d’humour prouve bien qu’elle n’a “aucune valeur morale et humaine”.

  6. Je trouve ce billet fort à propos et, si c’est le collectif rédactionnel de Magcentre qui a pris sa plus belle plume, c’est tout à son Honneur : n’en déplaise aux grincheux et “pisse-froid” !

  7. Si ces phrases avaient été prononcées par la Lepen ou le Fillon, je pense que la teneur du billet serait tout autre…
    Comme quoi la liberté de parole est bien subjective…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail