Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Blois All That Jazz : le oud et la voix de Dhafer Youssef à l’honneur

Mardi 30 mai, pour l’avant-dernier concert de la saison 2016/2017 d’All That Jazz, Didier Bergen recevait le grand artiste tunisien Dhafer Youssef.

Dhafer Youssef et son oud.

Encore une soirée magique sur la scène d’All That Jazz, ce mardi 30 mai. Après avoir du annuler son concert du mois de mars pour des raisons personnelles, une nouvelle date avait rapidement été trouvée par Didier Bergen pour la venue de son chouchou, l’extraordinaire artiste tunisien, Dhafer Youssef. En effet, ce remarquable joueur de oud, sorte de luth oriental à 12 cordes pincées, est aussi un fabuleux chanteur.

La magie du chant et du oud

Dhafer Youssef est accompagné de fantastiques musiciens tous américains rencontrés à New York : Aaron Parks au piano, Ben Williams à la contrebasse et Marc Guiliana à la batterie. Lui chante en arabe et joue du oud. Sa voix est puissante, avec une extraordinaire tessiture et une magnifique voix de tête. Les morceaux se succèdent entre instrumental et chants. Les styles sont très divers et originaux avec des influences orientales, mais aussi plus occidentales et rock, en fonction des instruments utilisés. De nombreux et intéressants changements de rythmes donnent un style moderne et dynamique, avec de purs moments de bonheur et de grâce.

Un extraordinaire voyage musical

Dhafer invite son public à faire un véritable voyage musical, à s’envoler vers de nouveaux horizons. Il y a quelque chose de très pur, d’aérien, et même de spirituel, dans cette musique qui élève l’âme tout en étant délicieusement décalée entre tradition orientale et modernité des sons et des arrangements. Il y a des moments magiques, mêlant rêve et réalité, pour une étonnante communion entre Dhafer Youssef, ses musiciens et les spectateurs.
Certains morceaux puissent leur inspiration dans le jazz avec répétitions musicales, solo de contrebasse et improvisation. Il y a du rythme et de la joie dans cette musique. Un morceau célèbre même le vin avec un bel accompagnement du piano entre voix et oud. Puis c’est la batterie qui est à l’honneur pour un morceau plus rock. Les instruments dialoguent ente eux, et souvent la voix de Dhafer se mêle à la conversation.

Une fin de saison en apothéose

Le fantastique artiste tunisien est heureux d’être sur la scène blésoise et cela se voit : il sourit, vit sa musique. Le bonheur qui se dégage ainsi de la scène se transmet aussi au public. Jusqu’à la fin, la voix est pleine de nuances, avec une magnifique résonance : merveilleux. Même si les spectateurs d’All That Jazz ont du mal à se lever de leurs confortables fauteuils, la magie de la musique et du chant opère pendant presque deux heures.

Le prochain et dernier concert de la saison aura lieu vendredi 9 juin prochain, avec la talentueuse chanteuse québécoise Térez Moncalm, qui partagera son bonheur d’être sur la scène blésoise pour la troisième fois, à un public conquis d’avance.

EVE.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail