Législatives: Laure de la Raudière (LR-Eure-et-Loir) plan B de Macron pour le perchoir?

Pour l’instant, sous réserve d’une nouvelle fournée ministérielle après les législatives, le personnel politique de la région Centre-Val de Loire ne brille pas vraiment par sa présence aux manettes du nouveau pouvoir. Pas un seul ministre ou secrétaire d’Etat, issu d’un des six départements du Centre-Val de Loire, alors que les gouvernement Cazeneuve, Ayrault et Valls, en affichait deux parmi les plus solides, Marisol Touraine d’Indre-et-Loire et Michel Sapin élu de l’Indre.

Laure de la Raudière et Bruno Le maire.

                                                               Fortier,Vigier,Ravinet

Les admirateurs de nos élites politiques régionales se consoleront avec les spots télévisés de la campagne officielle, diffusés sur les chaines publiques où certains et certaines, font de la figuration (intelligente) pour vanter le produit. Ainsi au PRG (Parti Radical de Gauche), derrière Sylvia Pinel, le choix s’est fait sur une élue bronzée et parfaitement présentable, Mélanie Fortier, vice-présidente du Conseil régional. Toujours au centre, mais à droite cette fois, Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir et président de son groupe à              l’Assemblée nationale sortante, affiche les

Anne-Charlotte Ravinet (PCD).

convictions de l’UDI sur le petit écran derrière son patron, Jean-Christophe Lagarde. Pour sa part, Frédéric Poisson lors de son passage à Orléans a ferré Anne-Charlotte Ravinet, candidate sur la 6 ème du Loiret pour pécher des voix supplémentaires en faveur du Parti Chrétien Démocrate.

Rompu lui aussi au petit écran, en particulier bon client des chaines d’info, Guillaume Peltier se serait bien passé, en revanche, d’un papier vachard dans le Canard enchainé de cette semaine. Alors que le patron de l’opposition à                                                                   la région est candidat à la succession de Patrice Martin-

Guillaume Peltier sur ses terres lors de la fête de la Violette, avec Didier Geffroy et Philippe Briand.

Lalande (LR), le volatile rappelle les changements de cap politique de Guillaume Peltier qui est épinglé surtout pour “travailler en famille” et employer des proches tant à Neung-sur-Beuvron où il a ses bureaux, qu’à Paris. Voilà qui ne va pas aider Guillaume Peltier en danger dans son fief de Sologne face à la candidate du FN, Mathilde Paris, elle aussi conseiller régional.

Faute de NKM…

Une ancienne élue du conseil régional a elle aussi les honneurs du Canard, Laure de la Raudière. Et l’écho qui lui est consacré n’a pas du faire plaisir à son challenger sur la 3 ème circonscription d’Eure-et-Loir, Harold Huwart, lui aussi macro-compatible, mais vice-président de la région Centre-Val de Loire. Emmanuel Macron cherche un futur député pour présider l’assemblée nationale.  Plutôt LR pour continuer à “recomposer le paysage politique”, et il verrait bien une femme au perchoir. Nathalie Kociusko Morizet aurait bien fait l’affaire, sauf que NKM n’est pas sûre d’être élue sur la circonscription parisienne en or que lui avait léguée…François Fillon.

Le perche au perchoir?

Donc le plan B pour le perchoir selon le Canard (et les volatiles s’y connaissent en perchoir), pourrait être Laure de la Raudière qui avait soutenu Bruno Le Maire et qui a l’avantage d’être une “geek” dans son parcours professionnel. Encore faut-il que la députée (depuis 2007) soit réélue sur le Perche. Même si REM ne lui a pas opposé de candidat officiel  sur sa circonscription, Laure de la Raudière va trouver sur sa route Harold Huwart, qui a fait basculer sa fédération du PRG en faveur de Macron avant la Présidentielle et qui se veut donc aussi “marcheur”. Sûr en tous cas qu’il ne tendra pas “la perche” à sa concurrente pour qu’elle accède au perchoir.

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail