Législatives dans l’Indre : La République en marche efface les deux députés socialistes

Jean Paul Chanteguet et Isabelle Bruneau disparaissent du paysage politique tout comme Paulette Picard et peut être Nicolas Forissier. L’Indre, terre de gauche fait depuis hier soir partie du passé. Les deux députés socialistes ont en effet été battus et ne pourront même pas être présents au second tour.

La République en Marche a enregistré une percée remarquable, au détriment du PS, mais aussi en partie de LR. C’est notamment vrai dans la première circonscription où la figure locale le socialiste Jean Paul Chanteguet dépasse à peine les 13%. Une véritable gifle pour le socialiste qui affichait un CV politique éloquent : député de 1988 à 1993, réélu en 2002 et 2007 puis en 2012. Et cela sans oublier son mandat de maire du Blanc entre 1983 et 2012.

François Jolivet

Le bourreau n’est il est vrai pas un inconnu dans l’Indre : François Jolivet, candidat REM est lui aussi une figure bien ancrée dans son terroir : ancien directeur de l’OPAC de l’Indre, maire LR de Saint Maur dans l’agglomération de Châteauroux depuis 1995, ancien conseiller régional UMP pendant 11 ans et déjà candidat UMP aux législatives de 2012. Avec 37,2% la voie est dégagée pour François Jolivet qui s’affrontera au second tour à la candidate du Front National, Mylène Wunsch. Il devrait donc s’imposer sans peine, après avoir éliminé le député socialiste mais aussi Paulette Picard, la candidate LR-UDI (11,5%), ancienne présidente de la chambre de commerce qui affrontait aussi un dissident de droite, Gilles des Gachons. Ancien référent de Bruno Lemaire lors des primaires de la droite M. Jolivet bouscule donc  la droite dont il se réclame pourtant et devrait donc s’imposer.

Incertain pour Nicolas Forissier

Nicolas Forissier avec Guillaume Peltier.

Dans la deuxième circonscription, le match est incertain pour une autre figure locale, Nicolas Forissier maire de la Châtre depuis 1995, élu quatre fois député et ancien secrétaire d’Etat dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Certes il obtient 24,4% des voix, mais derrière la candidate LREM Sophie Guérin (28,6%).  Issue de la société civile la candidate d’En Marche et du Modem se présentait pour la première fois. Chef d’entreprise à Levroux  maire du village de Heugnes elle partait notamment au combat au nom de « la défense de la ruralité ». La députée socialiste Isabelle Bruneau élue avec la vague rose de 2012 est éliminée dès le premier tour (12,7%). Mais ses voix pèseront dimanche prochain tout comme celles des candidats du FN (15%) et de France Insoumise (11%). Quel que soit le résultat, le paysage politique de l’Indre sera en grande partie renouvelé dimanche prochain.

 Jean-Jacques Talpin.

Législatives: les résultats en temps réel

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail