8e Festival de Loire : les mariniers de l’Èbre s’apprêtent à régater à Orléans

La Loire et l’Èbre se sont officiellement alliées dans la résidence de l’ambassadeur d’Espagne à Paris. Il était midi et ce fut solennel comme il se doit lorsque l’affaire est d’importance. De là où il est, Louis XIV qui en son  temps épousa Marie-Thérèse d’Espagne sur la  Bidassoa pour mettre  de l’amitié entre la France et l’Espagne ne peut que se réjouir de  ce rapprochement  entre notre inégalable fleuve royal et  celui, non moins indiscipliné, qui donna son nom à la péninsule ibérique. Par la grâce du huitième festival  de Loire aux couleurs de l’Espagne, la Loire et l’Ebre abolissent tout simplement, entre la France et l’Espagne la frontière pyrénéenne.

Le maire d’Orléans, Olivier Carré et José Andrès Gallegos, le chargé d’affaires d’Espagne qui officiait en l’absence du futur ambassadeur en instance de nomination,  se sont réjouis  du rapprochement de leurs deux cultures qui  ont prospéré sur les rives de ces fleuves. 

Du 20 au 24 septembre, à Orléans, le plus grand rassemblement européen de la marine fluviale montrera, de façon festive, ce qu’elles furent, ce qu’elles ont apporté, leur évolution, comment elles se vivent  à l’heure actuelle, ce qui les rapproche et aussi leurs différences.

Futreaux, voiles latines et lasses ostréicoles

Ces différences et ces complémentarités seront  visibles sur l’eau. Les futreaux, les gabares et autres toues cabanées de nos chalandiers loirétains évolueront aux côtés des voiles latines triangulaires, une dizaine arrivées  d’Espagne avec leurs équipages et leurs accompagnateurs  par la route. Que l’on soit de Tarragone, de n’importe quelle ville qui borde l’Èbre, à quelques kilomètres près, aussi longue que la Loire ou d’Orléans et du Val ligérien, on se plait à reconnaitre que «  Le fleuve était l’axe autour duquel s’organisait toute la vie économique de la ville et de ses habitants ».

Olivier Carré qu’accompagnaient Martine Grivot, son adjointe au tourisme et Yves Dupont,  le conseiller du Festival de Loire est intarissable sur le sujet comme José Andrès Gallegos. Un dialogue sur l’indispensable nécessité de savoir  ce qui au cours des siècles  a façonné notre environnement qu’il faut plus que jamais préserver, fil rouge du huitième festival  de Loire, s’est engagé entre les deux édiles rendant déjà vivante la passerelle établie par-dessus  les Pyrénées.

Que la batellerie se montre de plus en plus  dans sa diversité européenne n’empêche pas de rappeler qu’elle est aussi diverse en France. Les Charentes, région française  également invitée, aligneront  dix bateaux traditionnels, des lasses ostréicoles et des couralins utilisés pour aller travailler sur les bancs d’huitres.

Les représentants parisiens des media espagnols écoutaient s’apprêtant à répercuter  dans leur pays d’origine et auprès de la communauté espagnole française un programme fort alléchant avec des villages thématiques et des guinguettes tout au long des quais, véritables vitrines de la Loire et de sa culture. 700 mariniers, 500 artistes, près de 200 animations gratuites sur deux kilomètres entre le pont Georges V et le quai du roi, des animations en centre-ville sur la place du Martroi, la place de Gaulle, la place de la République, la place du Chatelet, la place Sainte Croix et la place d’Arc.  

Toutes les mesures  qu’il est possible d’envisager seront prises pour assurer la sécurité des festivaliers, espérés plus nombreux encore que lors des précédentes éditions,  et pour que ce bel hommage rendu à la Loire et à tous les fleuves qui ont permis le développement de nos villes et de nos régions, continue à les animer.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Très bel article et merci de nous faire saliver à l’approche de rendez-vous royal ! J;ai d’ailleurs d’interviewer tout ce petit monde de passionnés.
    Alain Amiot, animateur (bateau) du Festival Loire.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail