Loir-et-Cher législatives : trois duels au soleil

(de g à d) Michel Chassier ; Marc Fesneau.

Dans la 1ère circonscription (Blois-Vallée du Cher) Marc Fesneau, 46 ans (MoDem-La République En Marche) arrivé en tête au premier tour (34,59 % des voix, soit 14.076) affrontera Michel Chassier (FN) deuxième avec 15,04 % des voix (6.121). Ce dernier est conseiller municipal de Blois et conseiller régional. Retraité, il est également secrétaire départemental du Front national. Marc Fesneau est maire de Marchenoir, président de la communauté de communes Beauce-Val de Loire et secrétaire général du MoDem.

(de g à d) Jean-Luc Brault ; Guillaume Peltier.

Dans la 2e circonscription (Romorantin-Sologne), Guillaume Peltier (39 ans) maire L.R de Neung-sur-Beuvron, conseiller régional, président de la communauté de communes Sologne des étangs, sorti légèrement en tête au premier tour (29,08 % des voix, soit 12.170) affrontera Jean-Luc Brault (66 ans), LREM, maire de Contres et président de la communauté de communes Val de Cher-Controis. Il est arrivé deuxième du premier tour avec 28,78 % des voix (12.043).

 

Marlène Martin ; Maurice Leroy.

Dans la 3e circonscription (Vendômois, Perche, Vallée du Loir), Maurice Leroy (58 ans), porte parole de l’UDI, député sortant (4e mandat), président du Conseil départemental de Loir-et-Cher, qui a réalisé 38,11 % des voix dimanche 11 juin (17.175 voix), affrontera Marlène Martin, 42 ans, candidate LREM, éditrice pédagogique, diplômée de sciences de l’éducation, qui est arrivée deuxième avec 26,95 % des suffrages (12.145 voix).

F.S.

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail