Manuel Valls élu sur le fil, son adversaire France Insoumise conteste

Des « tricheur, voleur, Farida, Farida…. » ont accueilli Manuel Valls venu annoncer sa victoire aux législatives devant  la presse au bas du grand escalier de la mairie d’Evry aux environs de 22 heures. A peine l’ancien premier ministre escorté et encadré d’une vingtaine de ses partisans ouvre-t-il la bouche que ces cris retentissent poussés sans relâche par des  soutiens de son adversaire, Farida Amrani (Les Insoumis). Une bonne vingtaine eux aussi, très remontés. Pour eux très clairement le nombre de voix annoncé sur la ville d’Evry a  été faussé au profit de Manuel Valls.

Manuel Valls

139 voix séparent les deux candidats dans cette première circonscription de l’Essonne qui compte six villes. Si les Insoumis ne contestent pas les résultats de cinq de ces villes, ceux d’Evry  leur posent problème et la candidate  refuse de signer les procès-verbaux. Elle va déposer un recours sans tarder.. A Evry qui compte  25053 inscrits, seuls 9661 ont voté soit 61% d’abstentions.  Manuels Valls aurait obtenu 4626 voix (51,7%), Farida Amrani 4329 voix (48,3%).

À droite, Farida Amrani

Dans sa   ville, Evry, dont il fut le maire et dont il est toujours conseiller municipal , Emmanuel Valls  n’enregistre pas un score triomphal, à Corbeil il ne glane que 41,5%  des suffrages. Si victoire définitive il y a,  elle s’appuie sur les scores enregistrés  dans les autres villes de la circonscription. A Courcouronnes, Lisses, Bondoufle et Villabé il  varie entre 54 et 57%. D’où l’importance  des  résultats d’Evry.

Valls joue son avenir politique

Dans cette élection Manuel Valls  qui a déclaré au milieu des horions  vouloir « être utile à mon pays et au président de la République »  joue son avenir politique dans cette circonscription où il est élu depuis 2002 et où il n’est plus que conseiller municipal de la ville centre  tenue par  son ami Francis Chouan,.  Dès le premier tour, il a appelé à voter Emmanuel Macron sans obtenir l’investiture du mouvement présidentiel. Cependant il a reçu le soutien de François Bayrou , de Jean-Yves Le Drian, de Benjamin Grivaux, le porte-parole d’En Marche ! et de son représentant local, Jean-Yves Dugault. Il a également reçu le soutien de la droite locale.

Son adversaire est elle aussi  conseillère municipale d’Evry mais d’opposition. C’est   la première fois que  la France Insoumise arrive au second tour. Le parti communiste local dont le candidat , Michel Nouaille avait recueilli 7,6% des voix au premier tour a appelé à voter pour elle .

Des CRS en renfort

La victoire sur le fil de Manuel Valls promptement annoncée est mal passée. « A Evry, on sait comment ça fonctionne » hurlaient-ils dans la salle de l’hôtel de ville,  dans le hall et ses abords  des opposants à l’ancien maire en  sont venus aux mains avec les policiers. Des CRS ont été appelé en renfort.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail