Un été tout cuir en Aveyron

En Aveyron, le cuir est un savoir-faire d’excellence et une tradition. Des entreprises 100% made in France le transforment encore à la main comme autrefois et ouvrent avec générosité leurs portes aux visiteurs de passage.    

Rencontre Maison Fabre et IFF

Visiter une ganterie, une maroquinerie ou une sellerie pendant ses vacances ? C’est ce que proposent en Aveyron quelques passionnés du travail du cuir, toujours heureux d’initier le visiteur de passage à leur métier.

Pechdo ©Philemon d’Andurain

Olivier Fabre, le dynamique président du Pôle cuir d’Aveyron, un groupement de 18 entreprises du secteur né en 2015 pour soutenir la filière, est de ceux-là. En 2000, ce Millavois fils, petit-fils et arrière-petit fils de gantier a quitté ses études de journalisme pour participer avec son frère au nouvel essor de la maison familiale créé en 1924. Comme d’autres dans le département où il reste quelques beaux fleurons, mégisseries, tanneries -comme Pechdo -, maroquineries et gantiers, dont Causse racheté par Chanel en 2012, il mise sur le haut de gamme et  perpétue la tradition du gant “coupé main” dans ses ateliers, toujours situés dans le quartier des gantiers à Millau.  « Le cuir, du brut au produit fini  a 1000 ans d’histoire dans la région, dit Olivier Fabre. C’est une vraie filière. Et avec le pôle cuir nous comptons bien préserver ces savoir-faire d’exception et les pérenniser ».

J.Hanchir (à g.) et A.Rousseau Bleu de Chauffe @BDV

Le sac du Berger ©Philemon d’Andurain

Une initiative applaudie notamment par Julien Hanchir et Alexandre Rousseau de  «Bleu de chauffe», deux jeunes entrepreneurs qui, en 2009, ont installé à Saint Georges de Luzençon, leur atelier de sacs en cuir végétal inspirés des anciens sacs de métier. Tout sauf un hasard puisqu’ils ont trouvé ici tout ce dont ils avaient besoin, des peaux de qualité au personnel qu’ils ont formé. Le nouvel atelier, actuellement en construction, sera ouvert aux visites d’ici janvier. Comme l’est celui du « Sac du berger », autre entreprise phare du département. Pour l’atteindre il faut sillonner des petites routes qui virevoltent dans le paysage sec du plateau du Larzac, avant d’arriver à Layrolle chez Gérard Romiguier, digne fils du pays et conteur né.  Son sac est l’exacte reproduction des sacs besace que portaient les bergers lors des transhumances. Très pratique, il permettait d’avoir à portée de main tout ce qu’il fallait pour soigner en urgence une brebis blessée. « Le sac du berger c’est l’histoire de mon territoire, explique-t-il, chapeau bien vissé sur la tête. Il s’est répandu sur un grand territoire par l’estive et la transhumance». Il reste d’ailleurs encore 30 troupeaux transhumants dans les Cévennes et 3 sur le Larzarc. 

Maison Fabre L’atelier ©BDV

Une histoire d’hommes et de bêtes qui se perpétue. « Les bergers ou les prophètes étaient tous des bergers qui savaient lire le ciel », ajoute Gérard Romiguier. Mais retour sur terre : la visite de l’atelier qui fait vivre 10 familles et fabrique aussi pantoufles et autres tissus de laine foulée comme ceux que produisaient les 3 ou 4 filatures industrielles de Sainte-Afrique au XIXe siècle, prend une heure trente ou plus, si Gérard est très en forme. Il vous expliquera surement aussi comment les brebis ont façonné le paysage des Causses, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011.

Millau, capitale de la ganterie au XIXe siècle

Millau ©P.Thébault-CRT Occitanie

Leurs à pics dominent la petite ville de Millau, célèbre au XIXe siècle pour sa ganterie qui se fournissait en peaux dans les environs. Aujourd’hui  le viaduc, un magnifique ouvrage qui enjambe de ses 7 piles le Tarn à 343 mètres d’altitude et à 6 kilomètres de la ville, leur dispute les faveurs des curieux du monde entier.

Millau-Aveyron ©A. Méravilles-Tourisme Aveyron

Il est d’ailleurs recommandé de s’arrêter à l’aire du Viaduc, sise dans une ancienne et belle ferme, d’où le paysage est sublime. À l’intérieur,  le film sur la construction du plus haut viaduc du monde est remarquable. Comme le nouveau concept de restauration rapide de Michel Bras, autre gloire locale qui a travaillé avec son frère André et son fils Sébastien (les 3 Bras) à la création du Capucin, un petit pain conique, garni des meilleurs produits de l’Aveyron. On a testé pour vous ce sandwich du futur et c’est absolument délicieux. À côté, ne pas rater non plus, l’exposition fort bien agencée des savoir-faire locaux : coutellerie de Laguiolle, Roquefort, ganteries de Millau et autres productions locales… 

La maison Fabre y figure en bonne place aux côtés des 3 autres manufactures de gants encore en activité. Mais pour la connaître vraiment, il vaut mieux aller à l’atelier et à la boutique au centre de Millau, ancienne capitale  mondiale du gant. 

L’atelier qui emploie 8 personnes et produit 6.000 paires de gants en agneau plongé par an,  a été rénové à l’ancienne en 2005 par Olivier Fabre et son frère Jean-Marc, sur le modèle de celui de la grand-mère Rose qui avait repris la maison après la guerre et en avait fait un nom connu dans le monde entier qui a employé plus de 350 personnes. Les murs ont été refaits à la chaux, certains outils modestes mais précieux datant de la création sont toujours là et la table de gantier qui a vu passer des générations de maîtres coupeur est en noyer comme il se doit.

Maison Fabre à millau Christian devant sa table de coupe ©BDV

C’est là que Christian opère. Il découpe la peau sous forme de rectangle avant de  l’étirer dans sa longueur pour qu’elle soit bien « timbrée », tout en laissant du «prêtant » dans le sens de la largeur pour créer le fameux « gantage ». Il faut une journée pour réaliser un gant entièrement fait main. Et pour le piqué anglais, la spécialité de Millau, il s’en produit une douzaine par jour, certains modèles demandant jusqu’à plus de 100 opérations. La première collection des frères Fabre qui ont su insuffler à la marque une bonne dose de mode et ont initié des collaborations avec de grandes maisons, le cinéma ou le théâtre, est sortie en 2001 pour le salon Première classe. Depuis, l’entreprise familiale s’est développé à l’international et se concentre sur le haut de gamme. C’est le modèle « Auto », avec son gros bouton en graine de cocotier ou en corne fixé sur le poignet, qui a assis l’image de la Maison qui fabrique de petites séries façonnées à la demande, des gants pour l’équitation ou des gants d’exception comme ces 20 paires de gants sur mesure pour Nicole Kidman que l’on a pu voir dans Grace of Monaco, d’Olivier Dahan. 

Olivier Fabre dans l’atelier ©BDV

Il y a eu aussi ces gants noirs et bleus réalisés pour l’ouverture du musée Soulage à Rodez ou ces gants parfumés de Marie-Antoinette, sortis en décembre 2013 pour fêter l’ouverture d’une des boutiques de la marque  à la cour des senteurs à Versailles. « Ce qui fait notre force c’est la mode, elle résiste à tout explique Olivier Fabre. Mais nous sommes une petite maison et ici chaque personne compte». D’où quelques problèmes de recrutement et de capacité de production. Pas facile dans une région où il n’y a pas de formation dédiée. D’où l’idée de s’appuyer sur le Pôle cuir pour impulser la création d’un centre de formation. Un rêve qui pourrait bien un jour devenir réalité.

Gaston Mercier ©BDV

Ce n’est certainement pas Gaston Mercier, 74 ans, deux fois champion d’Europe d’équitation, et fabricant de selles depuis 1987 qui s’y opposera. Le rencontrer, c’est comme lors des visites précédentes, pénétrer dans un univers passionnant. Ici, dans cet ancien centre équestre reconverti en sellerie, c’est celui du cheval. Gaston Mercier en a d’ailleurs plusieurs très beaux spécimens arabes dans l’écurie attenante à ses ateliers. Car le cheval et son bien-être, c’est sa passion et l’histoire de sa vie. C’est d’ailleurs pour le ménager qu’en 1987 il a mis au point une selle beaucoup plus légère que les selles habituelles,  parfaitement adaptée aux épreuves d’endurance équestre, une discipline née dans les années 70, qui consiste à faire plus de 100 kilomètres à cheval. « Avec 10 kilos minimum sur le dos l’intégrité physique du cheval était  mise à rude épreuve, explique Gaston Mercier. Il fallait donc concevoir une selle beaucoup plus légère de 3 à 4 kilos en matériaux composites et sur laquelle le cavalier est légèrement décentré sur la treizième dorsale du cheval, pour qu’il soit moins chargé à l’avant ». Depuis et malgré le conformisme du milieu pas forcément ouvert à la nouveauté, beaucoup de monde vient se fournir chez lui, y compris des cavaliers de Saumur, une référence dans le milieu.  Et la selle est utilisée pour  toutes les disciplines, du  dressage et la randonnée. Ils peuvent venir avec leurs chevaux, dont on prend les côtes exactes, pour pouvoir réaliser une selle parfaitement adaptée. Au passage, ils peuvent admirer la collection de selles du monde entier de Gaston Mercier. Il se fera un plaisir avec son fils qui est en train de reprendre le flambeau de vous guider.

Bénédicte de Valicourt.   

– Randonnées pédestres sur le Causse du Larzac,  un haut plateau entre Millau (Aveyron) et Lodève (Héraut). C’est là qu’a été créé le parc naturel régional des grands Causses inscrit au patrimoine mondial de l’NESCO.  Randonnées de 3 à 5 jours sur le GR71, en passant par des villages exceptionnels. www.parc-grands-causses.fr

Musée de Millau ©BDV

– Le musée de Millau et des grands Causses: tout ce que vous avez toujours vouloir sur les gants et plus encore sur la région…. www.museedemillau.fr

-Le viaduc de Millau : randonnées pédestres, balades en canoé sous le viaduc avec les bateliers du viaduc ou survol en ULM pour les plus courageux.

Nos adresses

www.gaston-mercier.com
www.maisonfabre.com
www.lesacduberger.com
www.bleu-de-chauffe.com

Ou manger ?

La mangeoire. www.restaurantlamangeoire.com
Aire du viaduc de Millau www.capucinbras.fr

Ou dormir ?

Château de Creissels à 2 kilomètres de Millau, soirée étape de 94 à 115 euros et chambres à partir de 85 euros. www.chateau-de-creissels.com

Au bord du Tarn : grand hôtel restaurant de la Muse et du Rozier. Chambres à partir de 95 euros. www.hotel-delamuse.fr

Y aller

Vols à partir de 140 euros sur Eastern Airways. www.easternairways.fr
www.tourisme-aveyron.com

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail