Jean-Pierre Raffarin quitte la politique

Dernier épisode du renouvellement de la classe politique: Jean-Pierre Raffarin,  a annoncé ce mardi matin qu’il renonçait à son mandat au Sénat pour créer une ONG internationale. « Le moment est venu de me retirer de la vie politique élective », a écrit l’ancien premier ministre, bientôt 69 ans. « Je renonce aux trois ans de mandat qu’il me reste à accomplir au Sénat car le moment est pertinent. La jeune génération politique prend le pays en main et c’est heureux », a-t-il écrit.

Jean-Pierre Raffarin

Ce chef de produit chez Jacques Vabre dans les années 1970, ancien giscardien, élu dans la Vienne depuis 1977 et Premier ministre de Jacques Chirac de 2002 à 2005, a annoncé sa décision dans une tribune publiée dans La Nouvelle République, quotidien de sa région. Ce retrait intervient le jour où est officialisée la création d’un groupe macroniste au Sénat sous l’impulsion du sénateur ex-PS François Patriat, alors que l’ancien premier ministre a beaucoup oeuvré à la création d’un groupe de députés LR « constructifs » à l’Assemblée. Il quitte  son fauteuil sénatorial  et la présidence de la Commission des affaires étrangères et des forces armées  après avoir échoué en 2014 à conquérir la présidence   de la Haute assemblée devancé par le LR Gérard Larcher. Il n’était pas concerné par le renouvellement de la moitié du Sénat programmé le 24 septembre. Jean-Pierre Raffarin restant sénateur jusqu’en  septembre, selon les règles en vigueur,  les grands électeurs de la Vienne ne seront pas convoqués à cette date. Ils devront élire un nouveau sénateur dans les trois  mois suivants lors d’une élection partielle.

Jean-Pierre Raffarin, réputé pour ses « raffarinades », formules médiatiques parfois alambiquées  a précisé qu’il allait créer «  Leaders for Peace, une ONG internationale pour alerter contre les risques de guerre qui nous menacent ».

« Ce n’est pas un retrait de la vie politique. C’est un retrait de ses fonctions de sénateur après le renouvellement du Sénat du mois d’octobre. Jean-Pierre sera toujours dans la vie publique, comme ancien Premier ministre et comme personnalité publique de premier rang »,  dit  un de ses proches ému, Dominique Bussereau, qui fut son ministre des Transports.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail