La Région change de députés et fait les comptes

Contraint d’observer la trêve électorale des confiseurs  le Conseil régional du Centre-Val de Loire va rattraper le temps perdu. Jeudi et vendredi elle va examiner son compte administratif. Elle en profitera surtout pour plancher sur ses nouvelles compétences élargies, comme le développement économique dont elle est pilote désormais, sur les transports, sur la formation et l’alimentation.

Côté politique, l’assemblée territoriale change de députés à la suite des législatives. Deux parlementaires siégeant à la région ont été battus, Claude Greff (LR-Indre-et-Loire) et Jean-Patrick Gille (PS-Indre-et-Loire) “remplacés” par Guillaume Peltier (L.R.-Loir-et-Cher) et Nicolas Forissier (L.R.-Indre) de retour à l’Assemblée après une absence de cinq ans.

Guilaume Peltier et Nicolas Forissier (LR).

Le maire de Neug-sur-Beuvron l’a confirmé, il restera à la région malgré son élection au Palais Bourbon, ce qui est parfaitement légal. Le leader de la Droite forte qui a donc pris du galon restera patron de l’opposition de droite et sa voix risque de peser encore un peu plus dans le débats. Un ancien conseiller régional a aussi été élu dans l’Indre, François Jolivet, passé de L.R. à LREM, mais il avait démissionné en 2015 de la région parce qu’il n’était pas en position éligible dans l’Indre sur la liste de droite.

“Cela fait longtemps que je marche”

François Bonneau.

Pour l’instant la majorité de François Bonneau ne bouge pas -juste un maigre soubresaut- malgré le séisme politique au plan national.  “Je recevrai prochainement les nouveaux députés régionaux“, indiquait récemment François Bonneau. “Cela fait longtemps que je marche”, a t-il encore dit sur le ton de l’humour; Quant à la gauche socialiste dont se sent toujours un acteur, le président de la Région estime qu’il “n’y a pas deux gauches irréconciliables, il ne faut pas organiser des clans contre des clans”.  D’ailleurs, précise encore François Bonneau, à la Région “la droite n’est pas bâchée”,  dans le fonctionnement de l’exécutif elle est écoutée, voire parfois suivie. Une Région à gauche, et parfois à droite et au centre… en même temps.

Ch.B






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail