Elections legislatives - Les resultats en temps reel

1917-2017 : la vallée du Cher se souvient de l’arrivée des Américains

En présence de Julia Fendrick, conseillère culturelle près l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Paris et de Nathalie de Rochambeau, descendante du Maréchal de Rochambeau, plusieurs manifestations ont eu lieu dans la vallée du Cher samedi 8 juillet dernier pour évoquer le 100e anniversaire de l’entrée en guerre des États-Unis, et plus particulièrement le rôle des bases arrières dans le déploiement des unités américaines.

(de g. à d.) Nathalie de Rochambeau, descendante du Maréchal, Julia Fendrick de l’ambassade des États-Unis et Jérôme Danard, président national de l’association France États-Unis aux côtés de la bannière étoilée devant la stèle à l’entrée de Gièvres.

À Selles-sur-Cher, une plaque rappelant la présence de la 41e division américaine dans la commune a été dévoilée le matin en face de la mairie avec les jeunes du conseil municipal applaudis par les quelques badauds présents. Puis le cortège a déambulé dans les rues pour aller vers le château de Selles-sur-Cher qui accueillait notamment un bivouac reconstitué avec des figurants habillés en sammies, mais c’est la halte à l’exposition temporaire qui a marqué l’étape historique par excellence avec la présentation des panneaux relatant cette page d’histoire locale que le Musée de Sologne avait prêtés pour l’occasion.

En début d’après-midi, un dépôt de gerbes qui n’a visiblement pas mobilisé les foules a eu lieu devant la stèle à l’entrée de la commune de Gièvres qui, depuis 1987 et ce tous les ans en octobre, célèbre le souvenir de la présence américaine. Force est de souligner que sur la commune de Gièvres, l’armée de Pershing y avait installé toute son organisation logistique, avec notamment l’usine frigorifique, qui permettait le ravitaillement en matériels et en vivres des soldats américains sur le front depuis Dunkerque jusqu’en Italie. « Le 11 novembre 1918, plus de 2 millions de sammies étaient présents sur le territoire français », précisa Jérôme Danard, président de l’association France États-Unis, présent pour l’occasion afin de « rappeler les liens d’amitié qui existent entre les 2 pays depuis l’aide du général Rochambeau en 1781 pour la création de cette nation une et indivisible que sont les États-Unis d’Amérique ».

Et pour finir cette journée, une cérémonie en comité restreint mais de grande tenue a eu lieu sur le Détachement Air 273 commandé par le colonel Ben-Ahmed. Après des dépôts de gerbes, les autorités civiles se sont employées à délivrer leurs discours respectifs. Si Julia Fendrick a rappelé les valeurs que défendent quotidiennement a France et les Etats-Unis comme la liberté et la justice, le sénateur Jeanny Lorgeoux a su évoquer tout le travail des 2 gouvernements pour lutter contre le terrorisme.

D.J.

Trois  questions à Julia Fendrick, conseillère culturelle près l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Paris :

Vous avez répondu à l’invitation de la vallée du Cher. Pourquoi ?

“C’est un honneur et un privilège de représenter l’ambassade des États-Unis pour ces cérémonies du souvenir de l’aide américaine en 1917. La 1ère Guerre Mondiale a changé l’Histoire. Mon grand-père qui était pilote a participé à ce conflit. Il s’est écrasé lors d’un combat et a été secouru par une famille française. Aussi, ma présence à vos côtés me permet de mieux connaître notre histoire commune”.

Est-ce que la présence des jeunes est importante à vos yeux ?

“Oui bien sûr, les jeunes doivent connaître, savoir leur Histoire, notre histoire C’est un travail au quotidien de rappeler d’où l’on vient. Aux États-Unis, nous nous y employons aussi”.

La France et les États-Unis ont à vos yeux une histoire commune très forte ?
“Nos deux pays se connaissent et s’apprécient depuis plus de deux siècles. Le général Rochambeau, bien connu en Loir-et-Cher, nous a aidés à créer notre nation. Puis, nous sommes venus vous aider à deux reprises en 1917 et en 1944. Et aujourd’hui, nous travaillons côte à côte sur de nombreux sujets comme la recherche contre certaines maladies ou bien la lutte contre le terrorisme”. 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail