Territoires: Eric Doligé (LR-Loiret) pas macroniste mais presque!

Contrairement à son homologue sénateur Jean-Pierre Sueur (PS), Eric Doligé (LR) ne sollicitera pas les électeurs le 24 septembre. D’ordinaire le sénateur du  Loiret a la dent dure à l’égard du pouvoir, qu’il soit de gauche ou de centre gauche. Pourtant, à l’image de François Baroin, porte-parole de la France des territoires de droite, Eric Doligé a trouvé que l’intervention du chef de l’Etat était pertinente sur le bilan.

François Baroin (à gauche), Eric Doligé et Charles-Eric Lemaignen ont tous les trois participé à la Conférence des territoires (archives).

“Le discours est de qualité, posant fort bien les problèmes auxquels sont confrontées les collectivités. Sur l’aménagement du territoire, la nécessité d’un statut de l’élu, la nécessaire égalité des chances des territoires, la déconcentration de l’Etat avec trop de fonctionnaires, de “circulaires” et pas assez de fonctionnaires de “terrains”, la simplification des normes, la non-superposition avec l’Europe, le rapprochement librement choisi des collectivités, la diminution du nombre des parlementaires….”. D’ailleurs Eric Doligé “soupçonne” Emmanuel Macron d’avoir “pompé” sur ses travaux. 

“Sur tous ces sujets, la présentation est juste et est intégralement exprimée dans des rapports que j’ai réalisés au cours de ces dix dernières années.”

En revanche sur les solutions, Eric Doligé souligne le manque d’expérience du chef de l’Etat, qui na jamais fait l’expérience d’ élu local: “Il manque cruellement la connaissance réelle du terrain et de la ruralité. Lorsque l’on aborde les moyens le pragmatisme fait défaut.”.

Quant aux remèdes proposés par Emanuel Macron, ils sont cloués au pilori: “la méthode : vous devez faire 13 milliards d’économie, ne pas baisser la qualité des services, faire mieux dans les écoles en dédoublant des classes, mettre en place plus de maisons médicales, installer le haut débit … bien sûr tout cela avec l’aide de l’Etat, mais avec quels moyens ?

Nous vous laissons un an pour faire ces économies impossibles et si dans un an vous n’y êtes pas parvenus, l’Etat réduira vos dotations. En résumé, très bon début du propos, mais fin décevante et inaccessible. “

Encore un petit effort et Eric Doligé, l’ancien président de l’UMP-Loiret, pourrait se présenter s’il continue, sous la bannière Macron aux sénatoriales…! Il n’est pas trop tard pour revenir sur sa décision de laisser sa place au Palais du Luxembourg.

Ch.B

 

 

                                                                                                          …/

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail