Orléans: les travaux du tram vont bon train

Mieux vaut prévenir que guérir, en matière de transport aussi. On l’a vu avec la panne monstre de Montparnasse due à un mauvais entretien du réseau.

Alors Orléans Métropole s’est mis au chevet de sa ligne 1 de tramway qui circule depuis l’an 2 000, déjà. Depuis des mois, les rames n’arrivaient plus à leur vitesse de pointe dans la ligne droite le long du Parc des Expos et du Zénith, qui n’avait plus rien à voir avec celles des Hunaudières au Mans, et ce depuis 2012. 

Un chantier de 4,5 millons

Depuis le 17 juillet et jusqu’au 25 août, les ouvriers s’affairent entre les stations Basse-Mouilière et Victor-Hugo et le trafic y a été interrompu. La ligne A du Tram fait en effet l’objet d’une usure prématurée sur certains secteurs. Un programme de renouvellement de voies, commandé et piloté par Orléans Métropole autorité organisatrice de la mobilité et sous la maitrise d’œuvre d’Ingérop, a débuté le lundi 17 juillet 2017 sur le secteur Basse Mouillère – Zénith. Ce chantier bénéficie d’une méthode inédite dite de rénovation de voies “posées sur selles.” 1000 mètres de voies ont ainsi été remplacées. Pour 2017 ces travaux coûteront 4,5 millions d’euros.

Gratuité sur les bus de remplacement

Pour pallier la gêne occasionnée aux voyageurs habituels (ou pas) de cette ligne A (Les Aubrais-la-Source), la Métropole a décidé de mettre en place la gratuité sur la ligne de substitution remplaçant le tramway entre les stations Tourelles-Dauphine et Hôpital La Source. Ce dispositif de gratuité sera en vigueur jusqu’à la fin des travaux. La fréquence des bus sur la ligne de substitution est identique à celle de la portion où le tram circule : soit un bus toutes les 10 minutes. Mardi, les élus de la Métropole, son vice-président chargé des transports David Thiberge en tête, et les services techniques de la ville, se sont rendus sur place pour faire le pont sur le chantier.

Ce qui n’a pas manqué de satisfaire le conseiller municipal Michel Ricoud et son groupe qui réclamaient à minima cette mesure. Des travaux de maintenance importants sont aussi prévus fin 2017 sur les secteurs de Lamballe à Fleury-les-Aubrais.

—————————————————–

Les chiffres clés :

– Nombre de semaines de coupure d’exploitation (5 semaines de travaux et 1 semaine d’essais) 2 968 

-Nombre de mètres de voies rabotés 12 614 

-Nombre de carottages d’ancrage 6 307 

-Nombre de selles servant d’appui au rail 4 692 : nombre de mètres linéaires de rails remplacés 320 –

Nombre de soudures réalisées 3850

-Nombre de personnes mobilisées sur le chantier, au plus fort de l’activité, sur le secteur Basse Mouillère-Zénith 104

Nombre de mètres carrés de terres évacuées 5781 

-Nombre de mètres linéaires de rails qui seront remplacés en 2018 (soit 1089 mètres de plus qu’en 2017 et 23% de travaux supplémentaires à réaliser avec la même durée de coupure)

 

Afficher les commentaires