Pas de quoi fouetter un chat, la Loire remontera à la mi-août

Tous les deux ans il est de bon ton de s’inquiéter en passant sur les quais de Loire à Orléans: avec une cote aussi basse, le Festival de Loire de septembre risque d’avoir des problèmes. Ce ne serait plus  le Festival de Loire (20 au 24 septembre) mais le festival de l’oued! Qu’on se le dise, il y aura bien de l’eau dans le fleuve royal et les bateaux traditionnels qu’ils soient chinois de l’Erbre ou d’ailleurs, pourront y barboter à leur aise.

Ce qu’il reste de la Loire mercredi au pont Royal à Orléans.

En effet l’EPTB (l’Etablissement public Loire) prévoit des lâchers importants depuis les barrages de Naussac et Villerest entre mi-août et mi-septembre. Rien à voir, il est bon de le préciser , avec le Festival de Loire, c’est la même chose chaque année, festival ou pas. “Le schéma d’exploitation du barrage de Villerest, issu du règlement d’eau suivi à la lettre sans exception aucune, prévoit un abaissement de la retenue jusqu’à la cote 304 m NGF entre le 15/8 et le 15/9 en prévision des crues automnales, puis une remontée à la cote 315 m NGF à partir du 30/11.” 

Un EPTB qui rappelle si besoin en est que “Le soutien d’étiage ne sert pas uniquement aux centrales nucléaires. La vocation des ouvrages de Villerest et Naussac est de lâcher de l’eau en période d’étiage, pour maintenir un débit minimum dans la Loire et dans l’Allier afin de satisfaire les différents usages de l’eau (alimentation en eau potable, agricole et industriel) et les besoins des milieux naturels.”. Cela va sans dire, mais encore mieux en le précisant.

 

 

 

Afficher les commentaires