« La République des apparatchiks » : portrait des professionnels de la politique

Essai ou satyre ? Les deux à la fois.  Le journaliste Jean-Baptiste Forray ne manque pas de talent pour dénoncer de façon légère et ludique les grands travers de notre classe politique. Il promène sa longue vue bien informée sur l’armée de « professionnels de la profession politique » dont l’ambition est tout entière tournée vers les fonctions politiques avant même  d’y avoir accès.

Dans « La République des Apparatchiks », Jean-Baptiste Forrey, rédacteur en chef à la Gazette des Communes, dresse une fresque réaliste des responsables politiques issus des sphères militantes qui ont choisi le carrière politique, parce que, sans réelle vocation, ils n’ont pas réfléchi à un autre métier. La politique leur a opportunément tendu les bras. Ils s’y sont précipités et confortablement installés.

Jean-Baptiste Forrey

Le mot apparatchik désignait à l’origine, les bureaucrates de l’appareil soviétique réputés pour leur poigne de fer et leur agilité à se mouvoir dans les arcanes du pouvoir. En France, depuis une trentaine d’années, il est attribué à ceux qui, depuis qu’ils étaient en culotte courte ou presque, barbotent dans le marigot politique et se nourrissent de la tambouille politicienne. Des noms bien connus arrivent rassemblés sous le vocable « génération Thévenoud » : François Fillon, Manuel Valls, Benoît Hamon, François de Rugy… La liste est longue à  gauche comme à droite de ceux qui, dans le sillage d’un responsable, d’un  chef de parti politique ou d’un courant, finissent eux –mêmes par obtenir un siège d’élu local, de parlementaire ou même un maroquin ministériel. Le livre est en grande partie un catalogue de ces personnalités qui n’ont jamais eu d’autre métier que la politique. Cette revue débordante de détails authentiques, souvent drôles dans leur précision, montre en creux « la déconnexion des élites politiques avec la réalité professionnels de Français », voire avec leur quotidien.

« A mille lieues de la vraie vie, ils n’ont pour la plupart, jamais posé un orteil dans une entreprise ou une administration. Cela témoigne d’une communauté de responsables politiques vivant en vase clos au sein de laquelle les manœuvres partisanes priment sur les engagements et pour qui le seul élément central des carrières est de continuer à vivre de et pour la politique », ajoute-t-il.

Cet ouvrage a été publié quelques semaines avant les élections législatives de 2017, il n’est pas inutile de  confronter son contenu au profil de la nouvelle assemblée, laquelle pour se faire élire a mis en avant sa  capacité de renouvellement. Certes elle comprend 38% de femmes score jamais atteint. Mais la société civile dont l’arrivée massive était promise chez les députés comme chez les ministres ne se révèle pas si évidente que cela. Le profil sociologique des députés élus ou réélus n’a pas  été fondamentalement bouleversé. Les classes sociales défavorisées n’y sont guère plus représentées. Les catégories sociaux professionnelles intermédiaires y sont un peu plus présentes sans doute parce que le prestige du parlementaire a diminué sous l’effet du non-cumul des mandats qui le prive de responsabilités locales et que l’élaboration de la loi revient avant tout à l’initiative gouvernementale.

F.C.

« La République des apparatchiks »
Jean-Baptiste Forray

Fayard 240 pages  19,90 euros

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Par respect pour vos très nombreux lecteurs, il serait judicieux d’écrire en bon Français sans fautes d’orthographe. Or, dans cet article, très intéressant par ailleurs, j’en ai relevé plusieurs : Forrey au lieu de Forray, réalités professionnels au lieu de professionnelles, vase clos (masculin) au sein duquel et non de laquelle, socio-professionnelles et non sociaux (masculin) professionnelles. Merci à vous de bien relire avant publication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail