Beauval tient le bambou : deux petits pandas sont nés ! (mais un seul a survécu)

(Twitter @zoobeauval)

Des pandas nommés désirs. C’est le moins que l’on puisse dire depuis l’arrivée, en janvier 2012, de Huan Huan et Yuan Zi, les pandas du zooparc de Beauval (Loir-et-Cher). Après moult tentatives, Huan Huan était bien enceinte, suite à une insémination artificielle en juin dernier. Un bonheur qui n’est pas arrivé seul, puisque ce n’est pas un mais deux pandas – des jumeaux – qui sont nés vendredi 4 août vers 22h18 et 22h32, selon le site du zoo de Beauval.

Huan Huan, le 10 juillet dernier.

Toute la “Team pandas” de Beauval a veillé sur Huan Huan dès les premiers signes avant coureurs de la mise bas, vers 17h. “Huan Huan, notre femelle panda, a montré le premier signe annonciateur de la mise bas : elle a commencé à se lécher au niveau de la vulve”, indique le site Internet du zoo. Une souplesse remarquable que les amateurs du genre apprécieront.  L’accouchement s’est déroulé normalement, dans le calme. Les bébés pandas pèsent environ 300 grammes chacun. L’un des deux, plus faible et dont le pronostic vital a été engagé, a été placé en couveuse et les deux petits pandas font l’objet des plus grandes attentions et des soins les plus appropriés, afin que l’issue soit favorable pour les deux, comme l’espère l’équipe du zoo. La “Team pandas” a notamment reçu l’aide de deux soigneuses chinoises venues spécialement depuis le 31 juillet.

Dernière minute : l’un des deux bébés pandas est mort à 00h25.

Sur le fil twitter du zoo de Beauval, on annonce la mort du premier bébé panda, vers 00h25. Le second, plus vigoureux, se porte bien. 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Pauvre panda père, remplacé par une seringue pour la procréation et certainement tenu bien à l’écart pour l’accouchement. La suite au prochain biberon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail