Le panda vedette de Beauval transféré au zoo de Vincennes pour 220 millions d’euros!

Les propriétaires du zoo de Vincennes près de Paris se sont résolus à mettre la main à la poche. Devant la notoriété de Huan Huan, la maman panda qui fait la une de tous les journaux et l’objet de reportages télé dans l’Europe entière, ils ont proposé un transfert pour 220 millions d’euros au zoo de Beauval qui serait sur le point de signer.

Huan Huan devrait “jouer” la saison prochaine sur le terrain parisien. “Rien qu’avec les ventes de t-shirt et les droits télé, nous aurons vite fait d’amortir le montant du transfert”, expliquent les dirigeants parisiens. Dans l’optique des jeux olympiques de 2024, l’arrivée de Huan Hunan dans la capitale constituera un atout supplémentaire et, selon certaines sources, Anne Hidalgo, la maire de Paris, aurait encouragé ce transfert du siècle, 220 millions d’euros. Un stade comparable à une enceinte sportive sera construit spécialement pour voir évoluer le panda, près du zoo de Vincennes, au polygone.

Vincennes menacé de relégation

A ces 220 millions de transfert, il faut ajouter le salaire de l’ursidé et de toute l’équipe de soigneurs, d’entraîneurs et de chargés de communication qui l’entourent, soit plusieurs millions par mois. Les Chinois qui ont prêté le panda à Beauval devraient aussi toucher un pourcentage.

Selon les spécialistes, ce transfert serait le plus gros jamais réalisé entre zoo de première catégorie. Ses nouveaux partenaires se réjouissent déjà de l’arrivée de Huan Huan, éléphants, tigres, et singes parisiens qui commençaient à sa languir et craignaient la relégation, estiment qu’ils bénéficieront aussi des retombées de la titularisation à Vincennes de la vedette chinoise. Déjà, des retransmissions en direct ont été signés avec la nouvelle chaîne BambouTV.

Huan Huan à la plage, Huan Huan à l’école…

Celle-ci devrait diffuser l’après-midi en direction des jeunes téléspectateurs des émissions comme “Huan Huan à table”, “Huan Huan à la plage”, “Huan Huan à la toilette”, “Huan Huan à l’école”… En revanche les séquences d’accouplement de Huan Huan avec des pandas mâles devraient être diffusées en soirée seulement pour un public averti. En plus des tee shirt à son effigie, le zoo de Vincennes prévoit de commercialiser la marque de bambou préférée de l’ursidé, dans les grandes surfaces.

En région Centre Val de Loire une levée de boucliers est en cours pour garder Huan Huan à Beauval (Loir-et-Cher). Le député Guillaume Peltier (LR) a ainsi interpellé le président de région François Bonneau (PS) pour qu’il mette son veto au transfert du panda. ” Je défends le patriotisme économique régional et l’emploi. Une fois de plus ce sont les métropoles qui tirent leur épingle du jeu au détriment de la ruralité”, a expliqué le député du Loir-et-Cher à la Nouvelle République, soutenu par le sénateur PS de Romorantin, Jeanny Lorgeoux. Pour le Président de région en vacances ,  la vice-présidente chargée de l’écologie et de la biodiversité Christelle de Crémiers, a répondu, “nous ne sommes pas en situation de préempter un tel transfert, ne sommes tout de même pas la panda Bonneau”.

Aux dernières nouvelles, le zoo de Berlin, l’un des plus titré au monde, serait aussi sur les rangs. Ce qui a fait réagir vigoureusement Nicolas Dupont-Aignan (DLF) qui voit dans cette offensive  la patte d’Angela Merckel.

La pandamania ne fait que commencer.

Le Goracentre

Afficher les commentaires