Précieux papiers d’harmonie avec Ivan Messac et Michel Dubois

Belle chanson de gestes ! Ivan Messac et Michel Dubois, amis de longue date, manient avec une élégante ferveur la parole artistique engagée et le verbe précieusement coloré. Le premier, l’un des grands témoins de la figuration narrative, amoureux de l’estampe, de la sérigraphie et de la linogravure, artiste également soucieux de l’abstraction et du tournant numérique, offre un regard posé de manière intime et personnelle sur l’actualité d’un monde dont il cisèle les arêtes ou adoucit, avec un charme fou, la séduisante beauté.

Le second, galeriste et sérigraphe de renom, passionné par le sens et le message réaliste pétri de personnalité, met un festif et chaleureux point d’honneur à rassembler le plus grand nombre d’amateurs d’art  au profit de beaux regards croisés sur les univers artistiques qui le captivent et le capturent.

Aujourd’hui, après une précédente exposition intitulée « Regarder et être vu »,  présentée en mars 2006 au Garage, les deux amoureux du papier  se retrouvent et prennent plaisir à faire s’envoler aux cimaises de beaux multiples à tirage limité.

– Belles sérigraphies, eaux fortes et gravures aux cimaises

« Editions limitées » présentera ainsi une rétrospective d’estampes allant de 1969 à 2017 (sérigraphies, gravures, eaux fortes de l’artiste). Apportant un écho originel à l’oeuvre originale , “Melanzana mélancolique”, “Ombre d’or”, “L’arène”, “Portugal”, “Les enfants polychrome violet, seront  ainsi, entre autres,  à découvrir ou redécouvrir. Pour ce nouveau rendez-vous auquel nous invitent Brigitte et  Michel Dubois,  Ivan Messac a du reste expressément  créé “Sans titre”, véritable flamme de l’accrochage. Voici une très belle oeuvre, hymne à la joie, folle liesse de muses au classicisme et à la contemporanéité accomplies, hommage à la femme empli de spontanéité contagieuse et d’une souriante et dansante pudeur.

En résumé, voici, entre Ivan Messac et Michel Dubois, une belle histoire de papier d’harmonie qui se poursuit. Une petite page d’histoire de l’art à tourner avec attention et abandon,  un petit coin d’histoire de l’âme à visiter avec bonheur serein. Juste un paradis de signes et de couleurs à découvrir et qui sera, à n’en pas douter,  l’un des doux temps forts de la rentrée artistique orléanaise.

Jean-Dominique Burtin.

 « Editions limitées » , Ivan Messac (estampes 1969-2017). Du 23 septembre au 15 octobre, Galerie Le Garage, 9, rue du Bourgogne, Orléans. Les samedis et dimanches , de 15 heures à 19 heures. Du lundi au vendredi : 06.08.78.34.02. En savoir plus : www.galerielegarage.netwww.ivanmessac.com

En photo:  Affiche “Sans titre”; Ivan Messac devant “Portugal”; “Les enfants polychrome violet”; “Ombre d’or”.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail