Exclusif: Emmanuel Macron sur les fêtes de Jeanne d’Arc 2016, “un formidable souvenir”

Nombreux sont les journalistes à s’insurger contre les rapports directs, ou plutôt l’absence de rapports,  entre la presse et le Président de la République. Complètement à l’inverse de son prédécesseur, François Hollande toujours avide d’échanges “in” ou “off” avec la presse et dont il est de bon ton de stigmatiser sa proximité passée avec la presse.

Los de la cérémonie de naturalisation

En déplacement comme le jeudi 8 août à Orléans pour illustrer et exposer sa politique à l’égard des réfugiés, Emmanuel Macron n’a pas dérogé à la règle. Il a refusé via son service de presse la pratique dite du “micro tendu”. Peut-on lui donner complètement tort de boycotter cette foire d’empoigne “organisée” par les services de com, qui consiste pour les journalistes présents à s’agglutiner en grappe autour de la personnalité, ministre Premier ministre, voire Président, et à braquer dans un tohu-bohu grotesque micros, caméras et magnétophones sous le nez de la “cible”. Et à poser tous “en même temps”, des questions qui n’ont la plupart du temps qu’un rapport lointain avec l’objet de la journée.

“Je n’oublie jamais”

Par exemple, si le Premier ministre se rend dans une exploitation agricole bretonne pour se pencher sur les difficultés de la filière porcine, il n’est pas exclu lors d’un “micro tendu” qu’un journaliste d’investigation pointu l’interroge sur l’opportunité de construire une mosquée nouvelle dans les quartiers nord de Marseille…

Pour revenir à la visite d’Emmanuel Macron à Orléans, à l’issue de la cérémonie de naturalisation et de son discours il s’est prêté derechef et très souriant à des courts échanges avec les uns et les autres et aux sempiternels selfies. Cette fois comme son prédécesseur.

Pourtant Magcentre n’hésitant pas à braver les consignes de son service de presse a tendu un magnétophone discret, un court instant à Emmanuel Macron, et a donc obtenu une interview exclusive du président de la République que nous reproduisons intégralement ici:

– Monsieur le Président, vous vous souvenez de votre visite à Orléans il y a quatorze mois?

-Emmanuel Macron: “Je n’oublie jamais”-

-C’est un bon souvenir?:

Emmanuel Macron:  “un formidable souvenir”

 

Emmanuel Macronlors de son interview en 2016 à Orléans.

Il s’agit-là de l’interview la plus courte d’un Président de la République jamais réalisée, mais dont les termes ne laissent aucun doute : Emmanuel Macron présidera bien les fêtes de Jeanne d’Arc 2018, comme il l’avait fait en 2016. La tradition voulait en effet que le Président de la République soit l’invité d’honneur des festivités orléanaises un an après son élection.  Tradition abandonnées par ses deux prédécesseurs Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Etant donné la réhabilitation gaullienne des institutions de la 5 ème République qu’il pratique, il est à peu près certain qu’Emmanuel Macron sera à Orléans le 8 mai 2018. D’autant que ces fêtes 2016 ont été un peu sa rampe de lancement vers l’Élysée avec son premier bain de foule comme ministre de l’Economie et, en tant que (presque à l’époque) candidat à la fonction suprême. Une adjointe au maire Olivier Carré, dont on connait la proximité historique avec le Président de la République, confirme, “Emmanuel Macron et Orléans, c’est du sérieux”.

Le doute n’est (presque) plus permis…

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail