Orléans : le maire Olivier Carré réagit après l’attentat de Barcelone

Olivier Carré. (c) M-L Bonneau.

Le maire d’Orléans a réagi, vendredi 18 août dans l’après-midi, aux attentats qui viennent de frapper la Catalogne, à Barcelone et Cambrils. Orléans a partie liée avec cette région d’Espagne, notamment par son jumelage avec Tarragone.

“La Mairie d’Orléans présente ses très sincères condoléances et adresse tout son soutien aux familles des victimes et plus généralement à l’ensemble du peuple espagnol et à la communauté espagnole, victimes d’actes barbares perpétrés hier, le 17 août 2017, dans les villes de Barcelone et de Cambrils. Suite à ces terribles attentats, la ville d’Orléans a adressé un message de soutien à Josep Fèlix Ballesteros, maire de Tarragone, sa ville jumelle. L’émotion est particulièrement vive à Orléans, en cette année où la ville a choisi de mettre à l’honneur l’Espagne et sa région du delta de l’Ebre, dans le cadre de la 8e édition du Festival de Loire”.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Quelles belles journées médiatiques au moment où presse et télévision n’avaient pas grand chose à dire. Sortis des marronniers de l’été, c’était marée basse, pour les journalistes et les “experts”, voire pour les vendeurs de bougies et de peluches.
    Cette fois-ci, ce sont des pieds nickelés, apprentis artificiers malchanceux, qui ont sonné le rappel. Festival de bafouillages, erreurs de traduction, chasse aux images de téléphones portables, parole donnée à des probables affabulateurs qui auraient échappé à deux, voire trois attentats.
    Maires des villes déjà touchées qui en rajoutent une couche. Diffusion de portraits des tueurs (toujours “présumés”).
    Peu d’analyse de fond sur les causes et les effets de ces attentats. Peu remarquent qu’en Catalogne, on ne voit pas de militaires en armes, alors que les policiers sont lourdement armés et très réactifs. On sent monter la violence verbale des commentaires postés sur différents sites Internet, avec des appels au meurtre et des incitations à la haine religieuse et raciale. Certains n’hésitent pas à parler de prochaine guerre civile et d’invasion, tout en accusant les organisations humanitaires d’enrichir les passeurs et les mafias.
    Il est plus que temps d’avoir une réflexion approfondie sur notre présence militaire dans nombre de pays, l’éducation que nous dispensons aux enfants et adolescents, l’accès au travail et aux formations, la répression des trafics de drogue, la politique familiale et du logement, les fonctions de la police, de la gendarmerie et de l’armée, le système judiciaire, etc.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail