La France va autoriser le mariage avec un robot sexuel

Tout est parti des travaux parlementaires cet été. Déçu par les premières sorties des députés novices de La République en Marche qu’il préside à l’Assemblée sur les dossiers techniques, Richard Ferrand leur a demandés lors d’une réunion à huis clos : « trouvez-moi  des lois d’avancées sociétales qui pourraient faire le buzz et reléguer les baisses des APL et l’augmentation de la CSG au second plan ».

Fruit de ces cogitations, la proposition est venue des rangs d’une des nouvelles députées du Loiret de LRM, Caroline Janvier. Dans la foulée des lois précédentes sur le PACS et le mariage pour tous, celle-ci a proposé d’autoriser le mariage entre une un homme (ou une femme) et son robot sexuel.

Le “Lab’Histoire d’O”

Les sex dolls , les poupées d’amour qui font flores aux Etats-Unis et au Japon sont de plus en plus proches du partenaire « normal » en chair et en os. Les fabricants se multiplient sur ce créneau (mais pas encore entre eux) et il existe même une entreprise de réparation des robots sexuels dans le Cher, un département où, c’est connu, la chaire est faible.  A Orléans, ville de la pucelle, la couveuse de start up, le Lab’O a décidé de créer une antenne spécialisée dans le robot sexuel , qui a été baptisée le “Lab’Histoire d’O”.  D’ores et déjà l’AMF (Association des maires de France) n’est pas très chaude pour célébrer ces mariages.  « L’Etat nous diminue ses dotations et il veut maintenant nous imposer ces mariages nouvelles formules. Nous ne sommes pas des robots à publier des bans », a estimé André Laignel, le maire d’Issoudun (Indre) et vice-président de l’AMF.

La poupée qui fait non

Au Modem, plus modérés, les députés ont proposé de se limiter dans un premier temps à une nouvelle forme de PACS qui s’appelait le PARCS (Pacte robotique civil de solidarité). D’ores et déjà Frédéric Poisson et “La Manif pour tous” sont montés au créneau pour dénoncer cette numérisation de l’amour et les dérives de plus en plus élastiques des mœurs.  Christine Boutin prépare une manifestation anti-mariage robot qui a prévu de défiler sur l’air de « la poupée qui fait non, non, non… ».

Quant à Richard Ramos, député Modem du Loiret élu en juin, dans le civil chroniqueur gastronomique, il prépare un amendement qui obligerait les fabricants de robot sexuel à doter les partenaires féminins d’un programme « cuisinière » en plus de ses performances sexuelles.  D’ores et déjà les associations LGBT réclament le droit pour un humain de se marier  avec un robot du même sexe.

Le Goracentre

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Pour les amateurs du genre : Isaac Asimov et Robert Silverberg, “L’homme bicentenaire : tout sauf un homme”, 1993 ; film “L’homme bicentenaire” réalisé par Chris Columbus, 1999.

  2. Ca existe déjà, les 3/4 des mariages se font avec des robots dépourvus de chair et d’âme, d’où les divorces.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail