Cheverny : Alain Souchon met le feu !

Revenu sur les lieux de son enfance pour un concert exceptionnel à l’occasion de la 7e Fête des vendanges de l’appellation phare du Loir-et-Cher, le poète-chanteur de la chanson française a livré un concert gratuit qui restera dans les annales.

Alain Souchon, père et fils. Et l’esprit qui plane au dessus de Cheverny…

Non Alain Souchon n’est pas rien qu’un chanteur de salle de bains, sans clap clap, sans guitare, sans les batteries qui tapent !  Sa prestation en live devant 5000 spectateurs agglutinés sur la place de l’église du pittoresque village viticole prouve le contraire. Elle est même de celle qui reste à jamais gravée dans la mémoire des fans comme le fut le feu d’artifice dans le ciel d’été, prélude à l’évènement.

« C’est marrant d’être-là ! J’ai conduit ma première voiture à Cheverny, la première fille que j’ai embrassé, c’était  dans les bois là-bas…” Il est près de 22 h et le concert démarre par les confidences du chanteur qui à passé toutes ses vacances chez son oncle en terre chevernoise. Plus tard, l’homme aux 5 millions de disques vendus revenait chez Cadoux faire les vendanges des délicieux cépages qui donnent le gouleyant vin AOC. Pas de doute, Alain est bien né quelque part… à Cheverny.

« Comme elle est partie, Jim a les nerfs, Jimmy boit du gin dans sa Chrysler ». Accompagné à la guitare électrique par son fils Pierre, Alain Souchon entame ensuite une tonitruante prestation de près de 2 heures considérée, de l’avis de tous, comme un pur joyau musical. Enchaînant une quinzaine de succès allant de Sous les jupes des filles, à Poulailler Song  en passant pas l’Amour à la machine ou J’ai dix ans, Alain Souchon va donner le meilleur à son public.

Une apothéose nommée Maxime Le Forestier

Souchon – Leforestier, deux monstres sacrés et deux guitares en or.

Toujours joyeux, on le découvre bondissant malgré ses 73 printemps, complètement en phase avec ses musiciens. Parmi eux Ours et Charles, ses deux fils mais aussi Gaël Faure, le jeune talent de la scène française.  Après ces émotions et cette plongée dans les belles années 70-80, le public n’en avait pas pourtant pas fini des surprises. L’arrivée sur scène de Maxime Le Forestier, l’ami fidèle de 50 ans, va donner un relief supplémentaire à ce concert. Avec son fils Arthur d’abord, en duo dans l’inoubliable Être né quelque part puis seul pour San Francisco, la chanson culte du Flower power.                  

« Foules sentimentales, avec soif d’idéal, attirées par les étoiles, les voiles, que des choses pas commerciales ». C’est par une Foule sentimentale, jouée à l’unisson avec tous les musiciens, suivie d’un attendrissant Allô Maman Bobo qu’Alain Souchon ponctuera son tour de chant. Le public reprend alors en cœur les paroles intemporelles du tube composé par le troubadour en 1977  : « je marche tout seul le long de la ligne de chemin de fer, dans ma tête y’a pas d’affaires …/… Je suis mal en campagne et mal en ville Peut-être un petit peu trop fragile ».

Organisé par les vignerons de l’appellation avec l’aide de la communicante Sophie Manuel, la très conviviale Fête des vendanges reviendra en 2018 avec ses nombreuses animations, ses randonnées pédestres et à vélo, ses activités pour enfants et bien-sur une programmation musicale pleine de surprises.

Jean-Luc Vezon.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Encore merci à ces deux monstres sacré de la chanson française accompagné de leurs enfants, de nous avoir offert ce moment extraordinaire… merci également aux organisateurs et bénévoles de cette fêtes des vendanges qui est un succès grandissant d’années en années. Merci françois

  2. Les “vieux chanteurs” et les “vieilles canailles” ont encore de beaux restes et attirent toutes les générations qui connaissent leurs tubes presque par coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail