Jean-Pierre Sueur favorable au maintien des contrats aidés

Le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur a interpellé le gouvernement au sujet des contrats aidés, dont le chef du gouvernement Édouard Philippe a annoncé pendant l’été la fin prochaine (1).

Le sénateur Sueur se dit “en total désaccord avec la décision brutale du gouvernement de supprimer, dès 2017, un nombre important de contrats aidés”. Dans un communiqué, il ajoute qu’il a pu “constater les vives réactions et les inquiétudes de nombreux élus, responsables d’établissements scolaires, responsables d’associations – notamment à caractère social – dirigeants de petites entreprises”.  Des suppressions qu’il juge “brutales, et n’ont donné lieu à aucune anticipation ni concertation et entraînent de lourdes difficultés. (…) Les emplois aidés sont précieux et nécessaires. Ils permettent d’assumer de nombreuses tâches utiles à la cohésion sociale. Ils ont le grand avantage de proposer – aux jeunes tout particulièrement, mais pas uniquement – de leur « mettre le pied à l’étrier » en vue de leur future insertion professionnelle. Pour moi, c’est un impératif : il faut maintenir les contrats aidés”.

(1) Fin 2016, 497.000 emplois aidés étaient recensés en France ; le gouvernement a décidé d’en supprimer 149.000 dès cette année. 

Afficher les commentaires