L’US Orléans bat Niort 3-1: Podium!

Si le livre et le film Podium ont été écrits par un Orléanais médiatique, Yann Moix, en matière d’assurance et de garanties, Niort fait figure de capitale. Mais cette saison, les guêpes volent et les chamois pataugent. L’USO peut viser le podium alors que Niort se bat pour sortir des marais nantais et poitevin, au confluent des Deux-Sèvres et du chabichou, à distance du fleuve Royal.

Gomis (archives) @Jérome Grelet.

Gomis, Assurance tout risque

 

Avec les drouguis pour faire monter une température bien fraîche, bien que loin de l’affluence de l’accueil du RC Lens, les Orléanais sont déterminés à franchir un cap décisif vers de grandes espérances. Dès la 5e, un coup franc de Ziani fait peser le danger sur la surface niortaise et Orléans installe son style de jeu léché, fait de changements de rythmes et de renversement d’ailes. Et dès la 10e, Arthur Gomis prend toute la défense de vitesse, réussit le « coup du sombrero », crochète et marque : 1-0 pour Orléans !

 

Capitaine Ziani et N’Goma le feu-follet : confiance mutuelle 

Ziani au pénalty (archives). @Jérôme Grelet.

À la 14e, sur un renvoi de Pinaud, Ziani lance Cissokho, un peu court, avant un nouveau déboulé repris par N’Goma, juste à côté. Et à la 17e, une belle action collective provoque une faute sur Pinaud puis une autre, dans la surface, sur N’Goma : Ziani transforme le penalty : 2-0 pour l’USO en moins de 20 mn !

Le jeu s’équilibre enfin. Un magnifique coup franc niortais est repoussé et provoque un tir qui frôle la lucarne de Gallon. Un nouveau slalom de N’Goma est arrêté de manière litigieuse, mais l’arbitre se refuse à tuer le match en sifflant un 2e penalty à la 33e.

 

Salut les poteaux

Cissokho (Archives). @Julien Peron, USO.

Et même la chance se met du côté des Orléanais : un beau coup franc, qui aurait pu relancer les Chamois,  s’écrase sur la barre de Gallon à la 43e. Après deux beaux contres bien menés par l’USO, le temps additionnel fait trembler les supporters du stade de La Source avec un nouveau coup franc sur les 18 m, heureusement contré.

Le match reprend sur le même ton après la mi-temps et le public exulte à la 50e quand Bouby marque sur un joli coup franc : 3-0 !

 

Le petit couac musical de Grange trouble l’Institution sereine

Furtado.

 

Mais Niort réagit du tac-au-tac sur un mauvais renvoi Orléanais et Grange réduit le score : 3-1 à la 52e.

La sérénité quitte un moment l’USO et même l’impeccable Monfray se montre, un bref moment d’égarement, hésitant. Gomis fait à nouveau passer des frissons dans la défense niortaise à la 68e, mais son tir est repoussé par le portier des Deux-Sèvres.

Didier Ollé-Nicolle, l’entraineur de l’USO.@Julien Peron.

À la 64e, Furtado laisse passer son adversaire qui s’écroule dans la surface sans impressionner l’arbitre. Ziani régale en dribblant 4 adversaires. Mais c’est Niort qui place l’action la plus dangereuse avec une tête smashée sur corner à la 67e.

Le match est plus accroché, Niort a le mérite de ne pas perdre espoir, et menace à nouveau la cage de Gallon à la 72e.

Fêtes de Loire avec un petit vélo dans la tête

 

Livio Nabab (archives) @Jérôle Grelet.

Même le grand écran connaît de légères faiblesses, mais le coach orléanais tarde à effectuer les changements attendus. Enfin à la 77e, N’Goma sort, remplacé par D’Arpino, puis Gomis par Benkaïd à la 82e. Enfin Ziani quitte l’arène sous les ovations au profit de Nabab qui se crée immédiatement, à la 86e, une occasion franche, mais son tir est un peu écrasé.

Les 4 mn de temps additionnel n’y changent rien. Orléans s’installe sur le podium des métropoles avant de se rendre à Paris, bien avant 2024, mais pas simplement pour participer, avec la gagne de l’équipe olympique, l’esprit de la victoire qui rapporte enfin la flamme au pied de la tour Eiffel.

Le week-end prochain, après la virée en semaine, le temps d’un mardi-cinéma chez la mascotte orléanaise – entendez le Paris FC, cet adversaire qui nous veut du bien et nous porte chance – avec le beau temps d’arrière-saison revenu et une belle victoire sur les voisins ligériens de Touraine, cela promet pour les fêtes de Loire. A ce rythme là, 2e de Ligue 2 derrière le Lorient de Landreau, on veut bien passer Cinq semaines en ballon. Car en définitive, d’une saison l’autre, ce serait bien de jouer à nouveau des barrages…

Paul Jozet

——————————————————————————

Stade de la Source, US Orléans bat Chamois Niortais FC 3 à 1

Buts: pour l’USO, Gomis 10 ème, Ziani 20 ème sur pénalty et Bouby 51 ème. Pour Niort, Grande (53 ème).

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est bien Messieurs, continuez à cumuler les points car la saison est longue. Un excellent début de saison pour ne pas souffrir comme l’année dernière !

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail