Journées européennes du patrimoine : plus de 12 millions de visiteurs !

 Trait d’union réussi entre la jeunesse et le patrimoine Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées européennes du Patrimoine cette année confirmant ainsi le succès de cette manifestation et l’engouement des français pour leur patrimoine commun.

Des journées du patrimoine sous le signe de la jeunesse comme ici à l’Hôtel Cabu à Orléans.

Priorité de la ministre de la Culture, la jeunesse était au cœur de la 34e édition de cet événement tant attendu de la rentrée. Le jeune public a pu profiter les 16 et 17 septembre des 26 000 animations et ouvertures proposées dans les 17 000 sites ouverts à la visite. La ministre de la Culture, a lancé, vendredi 15 septembre, ces Journées européennes du patrimoine 2017 depuis le château de Sedan, plus grande forteresse militaire en Europe, qui a reçu près de 2 700 visiteurs ce week-end. Exceptionnellement ouvert le vendredi aux groupes scolaires, le ministère de la Culture a reçu 300 collégiens et lycéens franciliens dans le cadre de l’opération « Les Enfants du Patrimoine ».

Tout au long du week-end, ce sont plus de 10 000 personnes qui ont pu découvrir les métiers et les savoir-faire du patrimoine présentés par le Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques et par des associations de chantiers de jeunes bénévoles. Elles ont pu également s’essayer, sous l’œil attentif des élèves de l’École du Louvre et des Guides-conférenciers, à divers ateliers numériques de valorisation et de sauvegarde du patrimoine. Françoise Nyssen a accueilli le samedi 16 septembre dans son bureau les visiteurs du Palais-Royal avant d’accompagner le Président de la République, au château de MonteCristo à Port-Marly (Yvelines), sur les traces d’Alexandre Dumas. La ministre de la Culture tient à remercier chaleureusement l’ensemble des propriétaires publics et privés de monuments historiques, le Centre des monuments nationaux, le réseau des Villes et Pays d’art et d’histoire, la Fondation du Patrimoine, les Vieilles Maisons françaises et la Demeure Historique.


Orléans: du Nil à la Loire, un festival d’antiquités

La Loire va faire son festival dès le milieu de la semaine à Orléans. D’ores et déjà l’Hôtel Cabu s’est jeté à l’eau avec une remarquable exposition en plein dans l’actualité du Nil à la Loire. Certes on ne s’attend pas à une énorme fréquentation de quelques Felouques le long des quais d’Orléans. Mais, les visiteurs qui se sont pressés à l’Hôtel Cabu, lors de ces journées du patrimoine ont pu découvrir les premiers, des pièces d’antiquités égyptiennes qui n’avaient pas été montrées depuis 1940. Les bombardements de juin 1940 avaient malheureusement détruits une partie de cette collection unique qui a compté jusqu’à 2 000 pièces. L’abbé Desnoyers, le docteur Bak sont notamment à l’origine de cette collection  dont 300 objets exposés à l’Hotel Cabu, en particulier une série de cônes funéraires en très bon état. A voir aussi en amont du Festival, une collection de maquette s d’anciens bateaux de Loire dont celle de l’Inexplosible qui rappellera des souvenirs cocasses aux Orléanais. 

La fréquentation en région Centre-Val de Loire

Nohant: la maison de George Sand.

Palais Jacques-Cœur (CMN) à Bourges (Cher) : 2 300 visiteurs Hôtel Lallemant, musée des arts décoratifs à Bourges (Cher) : 700 visiteurs Maison du patrimoine avec une enquête grandeur nature autour de Jacques Cœur à Bourges (Cher) : 250 visiteurs Château de Bouges (CMN) à Bouges-le-Château (Indre) : 600 visiteurs Domaine de George Sand à Nohant-Vic (Indre) : 650 visiteurs Château royal à Amboise (Indre-et-Loire) : 3 700 visiteurs Château national d’Azay-le-Rideau (CMN) à Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire) : 6 400 visiteurs Musée des Beaux-Arts à Tours (Indre-et-Loire) : 2 050 visiteurs Château et jardins de Villandry à Villandry (Indre-et-Loire) : 3 000 visiteurs Château de La Bussière à La Bussière (Loiret) : 300 visiteurs.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.