Sénatoriales Indre-et-Loire : la droite et le centre raflent la mise

Serge Babary et à droite Isabelle Raimond-Paveiro

Serge Babary et Isabelle Raimond Pavero, tous deux LR ainsi que l’UDI Pierre Louault ont été élus faisant disparaître la gauche de Touraine du Sénat.

Sans surprise le maire de Tours, Serge Babary (LR) a été élu ce dimanche sénateur d’Indre-et-Loire. Si sa victoire ne faisait guère de doute, le résultat pour les deux autres sièges semblait plus indécis face à la multiplication des listes notamment dissidentes. Mais la majorité des 1537 grands électeurs, issus pour la plupart des villes acquises à la droite, ont logiquement apporté leur soutien à la seconde de la liste LR Isabelle Raimond-Pavéro, adjointe à Chinon, et vice-présidente du Conseil Départemental. Logique encore avec l’élection du troisième sénateur, Pierre Louault, maire de Chédigny, président des maires d’Indre-et-Loire et vice-président du conseil départemental. Bénéficiant du soutien de la députée Sophie Auconie, il a passé sans coup férir l’obstacle Christine

Isabelle Raimond-Pavero, nouvelle sénatrice d’Indre-et-Loire.

Fauquet, une élue régionale elle aussi UDI  et qui présentait une liste dissidente faute d’avoir obtenu la tête de la liste centriste. Cette victoire de la droite et du centre est une défaite pour tous les autres prétendants, notamment ceux d’en Marche qui rêvait de conquérir deux sièges. Les guerres internes, les crocs-en-jambe et les dissidences ont donc eu raison de ces prétentions. C’est vrai pour la candidate macroniste officielle l’ancienne socialiste Martine Chaigneau comme pour les « macronistes dépités » à l’image de Christian Gatard, maire de Chambray-lès-Tours et vice-                                                                                       président de Tours Métropole.

Nouveau maire de Tours

 

Serge Babary, maire de Tours. et bientôt sénateur.

Même échec pour  la gauche qui disparaît totalement du Sénat. Et pourtant jusqu’à présent la Touraine était représentée par trois sénateurs de gauche : Marie-France Beaufils (PCF), Jean-Jacques Filleul (PS) et Stéphanie Rocrieux (ex-PS et suppléante de Jean Germain). Si les deux premiers ne se représentaient pas pour des questions d’âge la troisième a été recalée par ses nouveaux amis macronistes. La gauche disparaît donc et notamment le siège occupé par la maire communiste de Saint-Pierre-des-Corps depuis 2001.

À 71 ans Serge Babary entame donc une nouvelle carrière politique au Palais du Luxembourg. Mais loi sur le cumul des mandats oblige il devra démissionner de son siège de maire de Tours.  Mais loin d’abandonner le terrain Serge Babary a annoncé qu’il resterait conseiller municipal tout en organisant méthodiquement sa succession. Celle-ci qui concernera plusieurs de ses adjoints (Christophe Bouchet, Thibault Coulon, Xavier Dateu entre autres) sera donc organisée rapidement, sans doute vers la mi-octobre et sans guerre ouverte entre prétendants.

J.-J.T.

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail