Rétro: à Orléans vers une voie unique de tramway sur le pont George-V…?

C’est le nouveau serpent de Loire d’Orléans. Comment harmoniser la circulation du tramway, des piétons, des cyclistes et des voitures sur le vieux pont? A l’époque la solution d’une voie unique du tram avec alternance des rames avait été envisagée. Pas question ont dit les services techniques…Depuis le maire Olivier Carré a remis sur le tapis la solution des passerelles…A suivre…Mais il risque de couler pas mal d’eau de Loire sous le ponts d’Orléans avant que…

Première parution le 2 octobre 2017

Comment faire cohabiter correctement tramway, voitures, piétons et vélos sur le pont George-V, le vieux pont d’Orléans? Une solution originale est en train de prendre forme.

Récemment lors du Festival de Loire, le samedi (photo) on a assisté à ce spectacle grotesque, de files de voitures d’un bout à l’autre du pont dans le sens sud-nord et sur le trottoir unique (et étroit) une foule de piétons se dirigeant vers les quais et des cyclistes kamikazes se tortillant sur la mini-piste cyclable ou empruntant les voies centrales du tram.  La solution consiste t-elle a supprimer une voie de circulation des voitures afin de la réserver aux cyclistes et aux piétons? Olivier Carré, le maire et président de la Métropole, ne veut pas en entendre parler au motif qu’Orléans souffre déjà d’un déficit de pont de franchissement de la Loire. La passerelle? Autonome ou en encorbellement de 3 mètres de large, comme l’avait proposé l’association des commerçants? Trop chère. 

Reste une autre solution qui a la préférence du maire: supprimer une des deux voies du tramway afin de la réserver aux piétons et aux cyclistes. Une seule voie pour les tramways dans le franchissement du pont, ceux-ci circulant en alternance, un tram nord-sud puis un tram sud-nord. Au vu du cadencement des rames, ce système uniquement sur cette portion, qui s’apparente à celui des funiculaires qui utilisent la même voie, parait jouable. Reste à résoudre d’importants problème techniques et de voirie. Pour Olivier Carré, cette solution plausible qui donnerait satisfaction aux cyclistes et piétons sans empécher les voitures de bénéficier de deux voies, pour une circulation douce sur cette artère stratégique du centre ville d’Orléans, ne pourrait voir le jour en tout état de cause, avant 2019. 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Olivier Carré ferait bien dans l’immédiat de laisser une seule rue à Orléans sans la moindre voiture (ce qui n’existe pas en centre-ville, les rues piétonnes ne l’étant jamais) ? De manière conjoncturelle, il pourrait aussi réouvrir la cale au Sud de la Loire qui devait être fermée jusqu’au 26 septembre (pourquoi cette fermeture prolongée ?). Plus d’une semaine après la clôture du festival, les voitures se garent où elles peuvent et en priorité sur les trottoirs du quartier !

    • Il y a 40 000 habitants dans l’intra mails à Orléans. Et bien 15 000 dans le quartier piétonnier. C’est normal qu’il y ait des voitures. C’est utile une voiture pour les riverains, les commerçants… Faire ses courses, se garer dans son garage, tout ça… Le gros problème actuellement ce sont les 2 roues (et autres quads), notamment les grosses cylindrées type “motard” qui font trembler les murs à toute heure du jour et de la nuit. Pas de borne qui tienne ça circule librement et a priori sans grand contrôle ou PV. Même en terrasse on ne ne s’entend pas. Alors quand on a des “dérapages” de roue arrière ou des rodéos… Ou qu’on fait gentiment ronfler le moteur en discutant avec son pote à 3h du mat’…

      • D’accord pour reconnaître que les deux roues posent un vrai problème : les petites cylindrées font un bruit de crécelle insupportable et les grosses sont assourdissantes. Mais le problème vient surtout de l’incivilité de leurs propriétaires.

        Quant à la nécessité de laisser circuler les voitures pour faire ses courses en centre ville, pas d’accord : il y a des grandes surfaces en périphérie pour ça ! En centre ville, il y a déjà bien assez de parkings pour laisser les clients potentiels faire du lèche vitrine dans le calme et sans pollution. Et le tram y a beaucoup contribué malgré les cris d’orfraie de la plupart des commerçants, au moins pour la ligne A ! Pour la ligne B, ils ont fait des pieds et des mains pour l’avoir “chez eux” !

        • Chut ! je ne sais pas si le tram ramène en ville, la clientèle rêvée par les commerçants ! Chut, c’est une commerçante qui me l’a dit et un autre commerçant, puis un autre … je crois qu’ils ont, un peu, beaucoup, raison ! Mais, que ça reste entre nous !

  2. Combien coûte le co met? Et la hausse du foncier c est pour quoi? Et la d2020 qui est bruyante pour les riverains
    Pourquoi tout est fait pour la ville?

    • Cher Monsieur, relisez Alphonse Allais : “On devrait construire les villes à la campagne, car l’air y est plus pur !”

      • Il est vrai qu’Alphonse Allais, mondialement connu pour avoir inventé le café soluble lyophilisé (authentique ! Brevet n° 141530 du 7 mars 1881, bien avant Max Morgenthaler, le chimiste alimentaire de Nestlé) est également un auteur dont la lecture est des plus réjouissantes, Laudes à bien raison d’en recommander la lecture !

  3. Pourquoi une ville, pourquoi la Loire, pourquoi la RD 2020, faut il détruire la rd2020 ou les habitations ? Pourquoi ne pas s’acheter une cabane au Canada, Louis !

    • Je reviens sur l’article du jour. Voie unique du tram, j’imagine les trams à la queue leu-leu, un embouteillage de trams de la place De Gaulle au Pont George V, idem de l’autre côté. Si cela devait se réaliser, en profiter pour faire passer l’alimentation électrique par le sol ! Et pour finir, un petit conseil à M. le Maire, supprimer les pavés pour les piétons et cyclistes !

      • Cher Matinal,
        Le sujet a déjà fait couler beaucoup d’encre et vu beaucoup d’eau passer sous le pont. Aucun aménagement ne fera l’unanimité. Ne conserver qu’une voie unique, c’est induire d’autres problèmes, en cas d’incident quelconque sur la ligne A, dont les rames ne permettent pas d’utiliser l’APS, c’est la pagaille assurée sur tout le réseau.

        • Personnellement, la voie unique ce n’est pas mon problème. Justement, j’imaginais (vu avez lu) un embouteillage de tram, pour souligner l’absurdité. Mais si un jour, ils veulent faire des travaux, l’alimentation par le sol, ce serait chouette pour prendre des photos (rien ne presse) Pourquoi, ce pont n’est pas mon problème, je l’évite, je l’oublie dans mon plan de circulation, je laisse mon véhicule à Munster ou Cheval Rouge et je fais un bond de l’autre côté de la Loire en prenant devinez quoi : le tramway !

      • les trams à la queue leu leu ? impossible puisqu’on passe son temps à en attendre un…

  4. La passerelle? Autonome ou en encorbellement de 3 mètres de large, comme l’avait proposé l’association des commerçants? Trop chère.
    Combien va coûter l’aménagement de la voirie sur le pont?
    Pourquoi pas une passerelle comme demandée par les commerçants.

  5. Quand on constate la difficulté, voire l’incapacité du système de régulation des feux pour donner – logiquement – la priorité aux trams sur les voitures, on ne peut être que très sceptique quant à la possibilité de faire circuler des rames en alternance sur une voie unique du pont George V.
    Malheureusement, la comparaison avec les funiculaires ne tient pas : ceux-ci ne sont que deux et démarrent en même temps à chaque extrémité d’une ligne unique qui ne devient double que (et exclusivement que) dans la portion où il se croisent !
    Il faut trouver autre chose et, malgré son coût (à vérifier !), la passerelle me semble LA solution.

    • Ce quelque chose qui ne coûterait vraiment pas grand chose est tout simplement la neutralisation de la voie (côté aval) du pont. Cela fait coup double :

      – Les piétons ne déambulent plus le long des voitures qui bouchonnent et les (nous) asphyxient.
      – La voie libérée permet la création d’une piste cyclable bidirectionnelle correcte.

      Bref généraliser ce qui se fait déjà tous les dimanche après-midi.

  6. @oldpuzzle
    Sur la passerelle, il faut y monter, puis en descendre. Au quotidien, pour un vélo allant entre 15 à 25 km/h, ce n’est pas LA solution.
    De plus, une passerelle sans rien avant, sans rien après, cela ne sert à rien.
    Et pour finir, une passerelle pour aller de où à où, fait le loup (humour !).

    Une chose qui serait vélo-révolutionnaire, serait de pouvoir aller de la gare de Fleury (agglo) au parc expo, sur une « onde verte ». Mais, un tel projet s’annonce dans un programme politique, se met en œuvre en début de mandat.

    À ne pas douter que dans ce qui se prépare dans les écuries de la droite officiel, de la droite en marche ou de la droite faucialiste, des projets « pour les vélos » vont fleurir sur le crottin de la pensée de ces gens là.
    Le différentiel entre « les projets » et « la réalisation » sera à la hauteur de nos désillusions prévisibles ; ce, par manque de volonté, par manque de compétence dans le système vélo…

    JP Bertrand

  7. Deux constats :

    – Cela ne changerait rien pour les piétons qui continueraient de circuler sur un trottoir trop petit en longeant (par exemple les samedi après-midi) une file de voiture bouchonnant joyeusement dans un délicieux nuage de gaz d’échappements.
    – Cela ne permettrait pas de réaliser une piste cyclable bi-directionnelle d’une largeur suffisante.

    Bref, projet absurde.

    • La voie de TRAM supprimée serait justement pour les piétons et cyclistes donc ça changerait quelque chose.
      Une passerelle c’est tentant mais ça rajoute des piliers sur le fleuve.
      Bref, rien n’est simple.

      • Impossible. Comme je l’écris dans un autre commentaire, ce sera déjà difficile d’implanter une piste bi-directionnelle d’une largeur suffisante sur l’actuelle emprise d’une voie de tram alors ce n’est pas pour, qu’en plus, des piétons marchent dessus (entre la file de voiture et la voie de tram restante).

  8. Bon et bien c’est trop tard ! Dès le départ, il fallait un pont spécial tram. Et puis, même en franc de l’époque, l’addition aurait été salée, ça a déjà coûté le poste de maire à JP Sueur ! Va falloir faire avec . si encore, c’était un pont ordinaire, on casse tout et on recommence, mais là !

  9. Il faut voir grand à l’échelle de notre agglomération d’environ 300 000 habitants comparable à d’autres “grandes” villes. Il faudrait donc une passerelle pour franchir la Loire (Tours en possède une par exemple). En plus de l’utilité qu’elle apporterait, bien intégré dans le paysage et bien conçue elle peut représenter un nouvel élément fort d’attractivité pour tout le territoire et ses habitants –
    avec vues et promenades inédites -, peut-être dans l’axe de la Tour Neuve. Le coût est à relativiser à long terme au vu de l’avantage que cela représente pour tout le monde (prochain mandat ?).

    • L‘idée n’est pas saugrenue. Je rêve d’une piste qui prendrait la première enceinte à la cathédrale, passerait Loire à la tour-neuve pour arriver à la CAF et poursuivrait jusqu’à l’église St Marceau.
      Mais un tel projet se propose aux électeurs et électrices, au vote et dans un projet électoral, car c’est une véritable pénétrante cycliste dont je parle, pas d’un marquage au sol.

      Cependant, cela ne résoudrait pas le problème du pont GV « en l’état » et cela n’explique pas pourquoi il est impossible aux vélos de prendre le pont Joffre.

      JP Bertrand

  10. Pourquoi ne pas faire un tunnel sous la Loire pour le tram ?
    Je pense qu’en multipliant les impôts locaux à 450% comme il l’a fait pour son salaire de Maire, M. Carré ne doit rencontrer une difficulté !

    Quant aux écolos, on plantera deux, trois arbres et puis basta !

    • J’ai la solution ! Il faut dévier le cours de la Loire après Sully sur Loire, traverser la Sologne, et l’amener avant St Laurent-Nouan ! Hop, on commence demain ! Tout cela, devra être financé par les promoteurs immobiliers, logique !

  11. Je pense qu’il faut prioriser un tram rapide et fréquent, ce qui dans le projet actuel semble être un frein supplémentaire à cette perspective.
    Nous avons déjà pratiquement atteins les deux degrés d’augmentation de la température depuis 1979 sur la moitié sud de la France ( source INRA Montpellier) nous épuisons les ressources terrestre à grande vitesse, et ne parlons pas de la biodiversité.
    Le tram gratuit et fréquent pour tous, voilà mon souhait.

  12. Moins cher qu’une passerelle ? la bonne blague On en parles des travaux, des infra, des coupures de fibre, De la signalisation, des 2 stations à déplacer et j’en passe, d’ailleurs si on enlève les pavés entre les rails pour les cyclistes et Que l’on mets à 25 km/h Max façon rue de la Rép et qu’on mets une bordure pour pas que les voitures monté sur la plateforme ça coûte combien ?

    • 25km/h au lieu de 50 pour le Tram maxi je précise pour faire cohabiter les cyclistes sur la plateforme sans qu’on vienne les percuter non plus !

  13. C’est un article qui fait couler beaucoup d’encre et dire des bêtises. On ne va pas refaire la ville ou détruire le pont, alors à quoi bon, toutes ces discussions !

  14. Au revoir,
    Parfois, j’ai dû écrire des choses intéressantes et souvent des bêtises. J’ai passé de bons moments à partager vos avis ou à les contredire .
    Magcentre a le mérite d’exister, bon courage et merci à la rédaction !
    Mais il faut rester dans le modérantisme (je le comprends) et personnellement je me retiens, j’aimerai pouvoir foncer dans le tas, bousculer le bon esprit, car après beaucoup d’échanges d’idées, rien avance, tout cela est stérile !
    Ce magazine, malgré des titres accrocheurs, est tout rond, tout mignon, pas de vague !
    Au revoir à tous, à l’équipe rédactionnelle de Magcentre, à vous tous débatteuses et débatteurs, vous êtes tous des gens formidables, bon vent et merci ! A.MARTIN

  15. Comme chacun le sait, ou devrait le savoir, le transport public est un choix pour l’environnement. Il contribue à rendre les villes plus saines et plus agréables à vivre et d’une manière générale à lutter contre les dérèglements climatiques qui présentent maintenant des signes d’emballement.
    Dès lors, vouloir cantonner les modes doux (tramways et vélos) sur un espace résiduel au profit de l’automobile serait antipédagogique, et ne manquerait pas d’aller à l’encontre d’une évolution incontournable en préparant l’avenir avec une mentalité des années soixante. On ne peut d’ailleurs accepter que soient engagés des frais pour restreindre un service public d’intérêt général et hypothéquer sa marge de développement.
    Comme le rappelait à juste titre le Préfet Maurice DOUBLET “il faut dimensionner le transport collectif pour les heures de pointe et la voirie pour les heures creuses” autrement dit sur un plan pratique, laisser le tramway à deux voies sur le pont Georges V et ramener l’automobile (qui bénéficie déjà des ponts JOFFRE et THINAT) à une seule voie au profit des cyclistes comme c’est d’ailleurs le cas sur le pont Wilson à Tours.

Les commentaires pour cet article sont clos.