Un livre sur le crépuscule de Jacques Chirac par Arnaud Ardoin

Journaliste originaire d’Orléans où il a débuté à la République du Centre puis dans un hebdo local, Arnaud Ardoin qui vit toujours en partie dans la ville de Jeanne d’Arc, est l’animateur de l’émission politique “Ca vous regarde”,sur LCP (La Chaine parlementaire) . Il vient de publier un livre qui fait grand bruit et qui suscite aussi un certain nombre de commentaires désapprobateurs,*«Président, la nuit vient de tomber».  A la faveur du témoignage de Daniel Le Conte, l’ouvrage montre sans complaisance les ravages de la maladie dont souffre l’ancien Président. Voyeurisme à l’encontre d’un homme diminué qui n’a plus toute sa tête, comme le raconte son ancien chef de cabinet adjoint?  L’occasion aussi de dévoiler des pans de la vie privée (mais presque publique) de Jacques Chirac, “l’homme à femmes”, surnommé dans le microcosme politico-médiatique, “cinq minutes douche comprise”.

 

La présentation et l’interview d’Arnaud Ardoin dans Paris-Match:

“Avec ce témoignage sans filtre, on découvre le quotidien de Jacques Chirac dans ses bureaux de la rue de Lille à Paris puis rue de Tournon où il s’est installé depuis qu’il ne peut plus marcher. Cet essai permet aussi de percer le mystère Chirac, ses passions pour les arts premiers, les femmes, la vie avec Bernadette, sa compassion éternelle pour les enfants handicapés. Décédé d’une crise cardiaque le 18 juillet 2017, à l’âge de 68 ans, Daniel Le Conte avait eu le temps de relire les épreuves de ce livre* bouleversant. Soucieux de ne pas «salir la mémoire» de l’ancien président, il avait donné son feu vert pour la publication. Ce récit n’est pas un livre de plus sur Chirac mais celui qui raconte la fin de vie du patriarche de la République. “

Paris Match. Comment est né ce projet de livre avec le témoignage de Daniel Le Conte ?
Arnaud Ardoin. A l’origine, il n’était pas question de faire un livre avec Daniel Le Conte. J’enquêtais sur les passions ésotériques de Jacques Chirac, ses dons de guérisseurs comme l’avait confié l’ancien ministre Pierre Bédier. Et puis, le hasard a fait que j’ai croisé en mai 2015 la route de Daniel Le Conte qui habite le IXe arrondissement à Paris comme moi. On  a échangé sur le sujet. On s’est revu et on a sympathisé. Progressivement, c’est Daniel qui a eu envie de se confier sur sa relation de fraternité et de complicité avec Jacques Chirac. On a eu une quinzaine d’entretiens.

Arnaud ardoin. @LCP

Comment a-t-il connu l’ancien président ?
Leur relation a plus de quarante ans. Leur première rencontre eut lieu dans la Creuse, au domicile de l’ancien conseiller de Jacques Chirac, Pierre Juillet. Daniel était ami avec les enfants de Juillet.

Il avait une obsession : ne pas salir Chirac

Daniel Le Conte fait le récit de la fin de vie de Jacques Chirac. C’est parfois très intime.
Après le départ de l’Elysée, c’est Claude Chirac qui lui a demandé de veiller à son père, d’être à ses côtés pour qu’il reste digne en toutes circonstances, pour qu’il l’aide à préparer ses entretiens avec ses visiteurs, le tienne au courant de l’actualité. Il est devenu le confident. Son dernier compagnon de route.

Jusqu’à sa mort l’été dernier ?
Oui. Daniel est décédé le mardi 18 juillet 2017 d’une crise cardiaque. Six jours avant, nous nous étions revus. Il avait relu une dernière fois les épreuves du livre et apporté quelques corrections. Daniel y a mis sa patte. Il avait une obsession : ne pas salir Jacques Chirac. La dernière fois que nous sommes vus, il m’a dit : «Arnaud je suis très fier du livre.» 

*«Président, la nuit vient de tomber», Le mystère Chirac d’Arnaud Ardoin, ed. Cherche midi, 272 pages, 19 euros. En librairie le 5 octobre.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. la modestie d’Arnaud Ardoin transpire ds chacune de ses apparitions.
    bon créneau le Chirac finissant pour faire du buzz et…du fric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail