Loiret: Marc Gaudet, l’élu de la ruralité devrait succéder à Hugues Saury le métropolitain

Elu sénateur le 24 septembre, le président du conseil départemental Hugues Saury (divers droite) va devoir passer la main en raison de la loi sur le cumul des mandats. Il restera conseiller départemental de base comme il l’a indiqué le jour de son élection au Palais du Luxembourg. Il présidera de mercredi à vendredi sa dernière session.

La “dream team” d’Hugues Saury, avec Pauline Martin, Alexandrine Leclerc,Viviane Jehanet, Marc Gaudet, Gérard Malbo, et Frédéric Néraud. Photo D. Chauveau.

Qui pour succéder à l’ancien maire d’Olivet? C’est presque devenu un secret de polichinelle, Marc Gaudet, 53 ans, premier vice-président, ancien de l’UDI dont il a démissionné, succédera à Hugues Saury. L’élection à la tête du département, très majoritairement à droite, devrait avoir lieu en novembre, Hugues Saury annoncera la date précise ce mardi.

“Il ne passait pas bien…”

Durant ces deux premières années de mandature qui ont vu Hugues Saury recentrer un conseil départemental à la gouvernance plus clivante du temps d’Eric Doligé qui lui, avait cumulé avec son mandat de sénateur, un homme semblait se détacher pour la succession, Frédéric Néraud, très présent.

Les trois sénateurs élus du Loiret, de gauche à droite, Hugues Saury, Jean-Pierre Sueur et Jean-Noël Cardoux.

D’autant que l’élu de Courtenay, a présidé le Comité de soutien à Hugues Saury. “Il ne passait pas bien dans les services”, raconte un conseiller départemental sous couvert d’anonymat. En juillet, Frédéric Néraud, vice-président à l’Economie au Patrimoine et à la Culture, élu du canton de Courtenay, ancien président national de la fondation du Patrimoine, avait fait savoir qu’il ne briguait pas la succession à la tête du département. Cet énarque, cultivé et communicant vient de démissionner de la commission qu’il préside. “Marc Gaudet, l’agriculteur, préféré des élus ruraux, plus rond saura faire le consensus”, apprécie un conseiller de l’opposition. 

Seule Pauline Martin…

En 2015, lors de l’élection du président départemental Marc Gaudet, alors en concurrence avec Hugues Saury, s’était fort opportunément retiré. Comme si les deux hommes était déjà au courant du projet d’Hugues Saury d’aller aux sénatoriales deux ans plus tard…Pauline Martin, la maire de Meung-sur-Loire ira t-elle au bout des intentions qu’on lui prête de se présenter aussi au fauteuil présidentiel? Histoire de revenir à une présidence magdunoise longtemps incarnée par Eric Doligé qui n’a pas apprécié la trop courte séquence Saury? 

Marc Gaudet, qui représente la ruralité à l’heure où le Sénat et les départements restent les défenseurs des “zones périphériques”, face aux métropoles et aux régions, part largement favori.

Ch.B






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail