Le tourisme régional fête ses “tops”

L’union des territoires fait l’économie régionale. C’est le message délivré ce lundi à la Grange de Meslay lors de la cérémonie des tops du tourisme organisée pour la première fois par les deux départements d’Indre-et-Loire et de Loir-et-Cher.

 

 

 

Si le grand gagnant, choisi par les invités Top des tops 2017 après un vote via leur smartphone, est Troglo Degusto, un site touristique 100 % terroir situé à Bourré (41), combinant visite d’une ancienne troglodyte d’extraction de tuffeau et dégustation de produits locaux, la cérémonie a surtout révélé qu’en région Centre, on sait faire marcher l’intelligence collective.

Mis en musique par Émilie Tardif, animatrice à Tv Tours pour la Nouvelle République, promoteur de la manifestation, les différents partenaires (CCI Touraine, Loir-et-Cher et Centre, Tours métropole, Pays des Châteaux, Caisse des dépôts, Crédit Agricole) ont joué ensemble la partition de l’union sacrée sous le regard bienveillant de Stéphane Berne qui étrennait son titre d’ambassadeur des 500 ans de la Renaissance en Val de Loire.

Quant aux départements de Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire, leurs présidents respectifs Nicolas Perruchot et Jean-Gérard Paumier, dans le prolongement de la convention de partenariat signée à Troussay le 2 juin dernier ont redit l’importance de synergies créées, notamment en matière de communication pour faire du Val de Loire une destination mondiale et premium.

Comme la rappelé François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire, le secteur du tourisme compte dans l’économie régionale puisqu’il pèse désormais 4,4 % du PIB régional avec notamment 9 millions de visiteurs et 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Pour illustrer une saison 2017 qui s’annonce réussie, le président a aussi avancé quelques chiffres. On retiendra une fréquentation en hausse de 10 % pour les grands sites et la montée en puissance de la Loire à vélo avec 1.150 touristes cheminant sur les bords du fleuve.

Digitalisation de l’offre

Invité d’honneur, Dominique Auzias le fondateur du Petit Futé en 1977, a illustré le virage numérique. L’entreprise a construit une offre digitale révolutionnaire proposant par exemple aux internautes de construire leur voyage sur mesure en éditant leur propre guide de voyages. L’éditeur propose également des sites web, applications, fournit des contenus pour Microsoft ou Google et vient de lancer un comparateur d’agences de voyage (quotatrip.com). Au final, les versions papier du Petit Futé ne pèsent plus que 10 % de son CA.

En matière digitale, le Syndicat des vins de Bourgueil est une référence. L’appellation s’est donc vue décerner le Top du tourisme Stratégie digitale pour sa politique en la matière. Site Internet, Facebook, Tweeter ou Trip Advisor, l’AOC, chère à Jean Carmet, est aujourd’hui leader sur les réseaux sociaux ce qui lui permette d’attirer une clientèle internationale.

Au cœur des stratégies marketing, le tourisme “expérientiel” qui offre aux touristes des activités immersives et sensorielles a fait l’objet d’un top. Il revient au domaine des Hauts de Loire à Onzain où Remi Giraud, son chef étoilé propose des ateliers culinaires ouverts à tous, y compris aux personnes handicapées. Véritable école de cuisine et d’émotion, « l’art des mets » illustre ainsi la tradition culinaire d’une région qui depuis Rabelais a fait de la gastronomie son étendard.

Éric et Patricia Laigneau, château du Rivau.

Le top de l’aventure humaine revient à Éric et Patricia Laigneau qui développent avec passion le château du Rivau, situé à Lémeré, depuis 1992. Une rénovation de belle facture et 14 merveilleux jardins parsemés d’œuvres d’art contemporaines ont fait le bonheur de 50.000 visiteurs. Le couple a aussi développé des relations privilégiées avec la Chine. Le château est ainsi jumelé avec le Temple du ciel à Pékin. Une référence.

Stéphane Josseau, Troglo Dégusto.

Top du tourisme terroir, Troglo Degusto propose depuis 2012 de partir à la découverte de l’histoire de ce site d’extraction de tuffeau, la pierre des châteaux de la Loire, qui fut aussi une cave champignonnière puis de déguster des produits du cru comme les vins du domaine des Tabourelles (dirigée par sa sœur Anne) ou les fromages de chèvre du pays. 20 km de souterrains sont ouverts à la visite sur les 580 de galeries creusées à partir du XIIIsiècle. « Je suis parti de rien. Ce trophée récompense l’authenticité de mon projet ; il va nous permettre de créer et poursuivre avec de nouvelles animations » déclarait, ému, Stéphane Josseau.

Dégustation sous les étoiles, château de Chenonceau.

Passerelle entre les deux départements le château de Chenonceau a enfin reçu un top spécial des mains d’Yvan Saumet et de Philippe Roussy, Présidents des CCI du 37 et 41 pour son opération Dégustation sous les étoiles mise en place en 2014. Issue d’un partenariat avec le syndicat des producteurs de touraine-chenonceaux, ce projet offre une dégustation de crus exceptionnels dans le cadre du château de Diane de Poitiers. « Le tourisme participe à l’économie locale avec des emplois non délocalisables, nous sommes heureux d’associer les CCI à l’esprit d’entreprise des acteurs du tourisme », se sont félicités les présidents.

Jean-Luc Vezon.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail