Loiret: le sénateur Hugues Saury, de retour au bercail LR

Au Sénat, comme ailleurs les reclassements politiques sont en cours. Hugues Saury, le président du département du Loiret qui avait bâti sa campagne sur sa liberté et son indépendance, vient de réintégrer, une fois élu, son parti d’origine. Enfin pas tout à fait puisque Hugues Saury à côté des 128 membres officiels du groupe Les Républicains, fait parti des “apparentés”, qui sont six. Au total le groupe présidé par Bruno Retailleau, ex-filloniste comprend 145 sénateurs.

Hugues Saury (apparenté LR), dimanche 24 janvier après son élection.

Ses prises de distances vis à vis de LR, à tel point qu’il n’y payait plus sa cotisation, auraient pu laisser envisager un ralliement à ceux qui à l’Assemblée nationale ont été baptisés, “les constructifs”. D’ailleurs, au Sénat aussi, un groupe favorable à un soutien au gouvernement vient d’être créé autour de Claude Malhuret, l’ancien secrétaire d’Etat aux droits de l’homme et très longtemps maire de Vichy. Ce groupe “constructif” a été baptisé au Palais du Luxembourg, “groupe République et territoire/les indépendants”, qui affiche 11 membres, dont un apparenté. Durant la campagne, Hugues Saury avait pourtant revendiqué dans ses documents électoraux et ses discours un positionnement, une “sensibilité de droite et du centre conjuguée à une volonté de dépasser des clivages stériles” à la tête d’une liste…volontairement indépendante des partis politiques”. 

Le jour de son élection, arrivé en deuxième position derrière Jean-Pierre Sueur (PS) mais devant le candidat investi par LR, Jean-Noël Cardoux, Hugues Saury avait confié qu’il n’avait pas encore choisi son groupe de rattachement au Sénat. Il avait même été aperçu récemment à l’inauguration de la permanence de la députée LREM, Stéphanie Rist.

Pour autant, Hugues Saury est revenu au bercail Les Républicains. Il est vrai que vis-à-vis des électeurs (grands), il était délicat pour LR d’investir durant la campagne deux candidats sur deux listes différentes. Maintenant les choses sont plus claires, le groupe LR a bien deux sénateurs dans le Loiret.

Ch.B

Afficher les commentaires