Une enquête judiciaire vient d’être ouverte sur le “trou” de l’université d’Orléans

Une enquête vient d’être ouverte par la police judiciaire sur la gestion de l’université d’Orléans sous le mandat de son ancien président Youssoufi Touré. La plainte “contre X” déposée par l’actuel conseil d’administration de l’université a été retenue par le nouveau procureur de la République d’Orléans, Nicolas Bessone, qui a saisi la division économique et financière du SRPJ d’Orléans d’une enquête préliminaire.

L’université d’Orléans

Au total le “trou”, le déficit, portait sur 12 millions d’euros. Où sont aujourd’hui les protagonistes de cette affaire qui plombe toujours l’image et la réputation de l’université ? Youssoufi Touré, l’ancien président a été réintégré et il enseigne, ou est censé enseigner, à Bourges à l’IUT. Quant à l’ancienne rectrice d’académie, Marie Reynier qui, malgré l’autonomie des universités depuis 2011 sur les salaires des enseignants aurait du exercer le contrôle de l’État sur le finances de l’université, elle a été promue. Marie Reynier est en effet conseillère au cabinet du Premier ministre Édouard Philippe, chargée du pôle enseignement, un poste essentiel et  doté d’une large influence.

Une palanquée de lettres d’avertissement

Le rectorat de l’académie d’Orléans-Tours.

Marie Reynier avait signé et envoyé une palanquée de lettres d’avertissement au  président de l’université sur les dérives financières. “Autour du contrôle budgétaire du rectorat, il y  a eu des faiblesses… Le rectorat n’a pas réussi a apprécier la réalité financière de l’université” explique Ary Bruand sur RCF le président de l’université qui a succédé à Youssoufi Touré et qui depuis se débat avec des finances à l’agonie. “Nous nous sommes beaucoup interrogés au sein du conseil d’administration” sur le pourquoi de cette mansuétude. Autrement dit en langage moins diplomatique, Mme la rectrice a-t-elle de facto”couvert” les dérapages de l’ancien président de l’université? Dérives somptuaires, notes de frais astronomiques, salaire exorbitant de la compagne de l’ancien président dans un organisme dépendant de l’université, multiplication du nombre de vice-présidents, les explications à ce trou ne manquent pas…

Un audit du ministère interdit de parution

Youssoufi Touré, ancien président de l’université.

Ces dérives ont fait l’objet d’un audit, semble-t-il accablant, du ministère de l’Enseignement supérieur. Un audit qui n’a jamais été rendu public. Pourquoi ? Mouille-t-il des élus ou d’autres personnes qui auraient fait preuve aussi de mansuétude à l’égard des pratiques de Youssoufi Touré ? “Thierry Mandon” (l’ancien ministre de l’enseignement supérieur) nous a demandé de ne pas le rendre public”, répond Ary Bruand qui indique, “il y a un certains nombre de noms qui sont cités…, des personnes qui, dans l’équipe universitaire ont pris des décisions qui n’étaient pas les meilleures, y compris des libertés par rapport à la réglementation”. D’ailleurs Ary Bruand a fait le ménage dans l’encadrement, notamment financier, des services universitaires en écartant plusieurs titulaires de postes clé.

Qui protégeait l’ancien président?

Cette enquête engagée par la PJ risque de prendre du  temps mais devrait faire toute la lumière sur ces pratiques et déterminer s’il y a eu ou non des faits délictueux au sein de l’université d’Orléans. Son témoignage sera t-il demandé à Mme Reynier, nommée au cabinet du Premier ministre en juin  2017, sur les pratiques de l’ancien président et pourquoi a t-il été ainsi “protégé” dans l’académie? Saura t-on pourquoi Youssoufi Touré a été exfiltré après les révélations sur l’affaire, comme recteur en Guyane (!) avant d’y semer aussi la zizanie et d’en être “démissionné” ?

Du pain sur la planche pour les enquêteurs de la PJ et peut-être un jour procès pour y voir vraiment clair.

Ch.B.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

    • Ne vous inquiétez pas !

      Bientôt, il n’y aura plus qu’une Fac de droit à Porte Madeleine et un Président pour la façade à Dupanloup…

    • L’université d’Orléans date de 1308 fondé par le pape clément V elle fait suite à l’école cathédrale d’Orléans qui date du VIII eme siècle. 4éme plus ancienne université de France après Paris Montpellier et Toulouse. 20éme plus ancienne université au monde…

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail