Chambord : c’était la vie de château pour les Loir-et-Chériens

Pendant un mois, du 16 septembre au 15 octobre, les habitants de Loir-et-Cher, sur présentation d’un justificatif de domicile, ont pu accéder gratuitement au château de Chambord. Une opération offerte et menée par le Conseil départemental, après discussions avec le Domaine national de Chambord, d’un coût modeste pour la collectivité : 20.000 €.

(c) Esther Palanghi.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce fut un succès ! Les chiffres sont tombés lundi 16 octobre, lendemain de la fin de l’opération : 41.155 Loir-et-Chériens, sur présentation d’un justificatif de domicile, ont franchi la porte du plus royal des châteaux de la Loire. Un résultat qui a dépassé les espérances et estimations les plus optimistes : “Nous avons bénéficié de quatre week-ends plutôt favorables question météo, voire très favorables comme le dernier, franchement estival”, se réjouissait Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental en marge de la session des orientations budgétaires. « Je suis ravi que l’accord conclu avec le Domaine national de Chambord ait permis à autant de Loir-et-Chériens de profiter du Château et de découvrir les nouveau Jardins. Ces chiffres démontrent l’attachement des habitants à Chambord. Et comme on sait, les premiers ambassadeurs des lieux touristiques sont les Loir-et-Chériens eux-mêmes, nous réfléchissons donc à reproduire une opération culturelle de ce type, après le retour d’expérience nécessaire avec le Domaine national”. Notamment prendre en compte la sous-évaluation du succès, qui a entraîné une surchauffe des caisses et un sous-effectif des agents d’accueil. Dimanche 15 octobre il a même fallu fermer les caisses une heure plus tôt et refouler les visiteurs tant il y avait de monde ! Certains Loir-et-Chériens ont profité de l’aubaine, beaucoup  n’étaient pas venus au château depuis des lustres. « Chambord a connu une fréquentation considérable depuis le début de l’année 2017 avec 20% d’augmentation et atteint quasiment les 900.000 visiteurs à l’intérieur du monument. Nous sommes heureux que de nombreux Loir-et-Chériens aient ainsi eu l’occasion de redécouvrir Chambord. Nous sommes convaincus qu’ils seront les premiers à nous accompagner dans la célébration des 500 ans du monument en 2019″, témoigne pour sa part Jean d’Haussonville, directeur du Domaine national de Chambord. 

Ce  pourrait être aussi un début de réflexion pour étendre l’opération toute l’année, à l’image de ce que fait Blois, avec la gratuité du château royal pour les Blésois sur présentation du Pass’Culture édité par la Ville ? À suivre…

F.S.

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail