Le prochain patron du FN Loiret, Ludovic Marchetti, 31 ans: “mariniste et marioniste”

“Mariniste et marioniste”, c’est ainsi qu’il se situe au Front national. Entendez par là qu’il est dans la ligne de Marine Le Pen et dans celle aussi, pure et dure, de sa nièce Marion Maréchal Le Pen. Entendez par là  encore, qu’il n’est pas fâché du départ de Florian Phiippot vers d’autres horizons patriotiques. Lui c’est Ludovic Marchetti, le successeur de Charles de Gévigney au secrétariat départemental du Front national du Loiret.

Ludovic Marchetti, le futur secrétaire départemental du FN.

C’est presque fait, ne reste plus que l’aval de Paris et du patron des fédérations, Jean-Lin Lacapelle. A 31 ans, Ludovic Marchetti représente la jeune garde du FN, élu en 2105 en cinquième position sur la liste menée par Charles de Gevigney, il est le benjamin du conseil régional du Centre-Val de Loire. Mais son tout premier mandat, c’est à Amilly, (la ville d’origine de…François Bonneau!), qu’il l’a décroché en 2014, une commune dont il est l’un des deux conseillers municipaux du FN. Il était aussi candidat du FN aux législatives de juin où il a réalisé 23% au premier tour.

En binôme avec un autre jeune frontiste

Marion Maréchal Le Pen à droite Ludovic Marchetti.

Ils ne se bousculaient pas au portillon les candidats à la succession de Charles de Gévigney qui a quitté son poste brusquement début octobre, en plein remue-ménage au sein de la famille lepéniste. Le sortant n’a d’ailleurs pas caché que la charge de travail avait eu raison de sa disponibilité. Et d’autres “détails” internes au FN parisien…Alors Ludovic a bien voulu se déclarer, mais pas tout seul, en formation collégiale, en binôme avec un coéquipier, un homme jeune comme lui, mais dont le nom reste secret pour l’instant.

Entrepreneuriat, pas l’assistance

Dans le “civil”, Ludovic Marchetti, marié 4 enfants, travaille dans la grande distribution près de Sully-sur-Loire. Son rêve serait de monter une entreprise, et d’ailleurs “l’entrepreneuriat et pas l’assistance”, sont au coeur de ses principes politiques. Pour le reste, son engagement au FN qui date de 2011 il l’explique par son “attachement à l’identité française, aux traditions”, il martèle “je suis de droite, bien de droite”. On aura compris que le positionnement social d’un Philippot ce n’était pas sa tasse de thé. Les qualités qu’il se reconnait pour devenir un bon secrétaire départemental, “le management, l’organisation”. Lorsqu’il sera nommé, avant le 18 novembre espère t-il,, le jour de la venue de Marine Le Pen à Blois pour l’étape Centre-Val de Loire de sa tournée des popotes, Ludovic Marchetti renouera donc avec la tradition d’un secrétaire départemental du Gâtinais. Comme Bernard Chauvet le Montargois, le prédécesseur de Charles de Gevigney, qui était un authentique compagnon de route de Jean-Marie Le Pen. Retour aux sources.

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “Mariniste et marioniste” ou marionnettiste ?
    Le FN est un parti englué dans les dissensions, les purges et les lourds nuages judiciaires. Pas de quoi se bousculer au portillon d’entrée. Plutôt celui de la sortie.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail