Les fines lames orléanaises espèrent sabrer le champagne

Laquelle de ces escrimeuses orléanaises tirera son épingle (et son sabre) du jeu ce week-end? Comme en 2016, Manon Brunet, elles tireront toutes avec l’espoir de décrocher la Coupe du monde de sabre dames qui se déroule vendredi samedi, dimanche à Orléans.

Le quatuor des escrimeuses orléanaises: Cécilia Berder, Manon Brunet, Laura Réguigne et Margaux Gimalac.

Il s’agit en effet d’un numéro fétiche, le Cercle d’escrime orléanais organise cette 20 ème éditiion de ce trophée qui a acquis une notoriété mondiale sur le circuit féminin. En 2016, à l’issue d’une soirée sportive et festive, organisée aux petits oignons au zénith, Manon Brunnet, trois mois après sa 4 ème place aux JO  de Rio, décrochait l’or orléanais dans une arène tellement chavirée qu’elle en avait entonné la Marseillaise à capella.

Et ce n’est pas une mince affaire que de s’imposer dans cette épreuve. 175 sabreuses y sont inscrites, venues de tous les coins du globe, 31 pays de cinq continents. Les Japonaises se sont entraînées dès mercredi à la salle Christian Doriola où se préparent tout au long de l’année les escrimeuses orléanaises, Les favorites de ce tournoi 2017 sont la Russe Yana Egorian, 23 ans championne olympique en individuel et en équipe, la Hongroise Anna Marton, 22 ans, championne du monde junior, l’Italienne Irène vecchi, 28ans, Kim Jiveon (Corée), la triple championne du monde et triple vainqueur du trophée BNP, Olga Kharlan…

Début de saison

Cette épreuve se déroule en début de saison pour les escrimeuse qui ont à l’horizon les championnats du monde.

Manon Brunet en 2016.

Côté françaises, les espoirs reposent sur Céciilia Berder, 27 ans, classée numéro 2 mondiale qui a notamment gagné la coupe du monde à New-York en 2017 et sur la belle surprise de l’an passée, Manon Brunet, 21 ans, quatrième sabreuse mondiale et 4 ème aux jeux de Rio, la plus “mauvaise” place au pied du podium.

Samedi soir (à partir de 18h) ces jeunes femmes disputeront l’épreuve individuelle au Zénith d’Orléans. Dimanche la bataille (rangée) sera disputée pour le titre par équipe et les deux championnes orléanaises Cécilia Berder et Manon Brunet auront bien besoin du soutien de l’arène du Zénith que les organisateurs espèrent bien remplie. Les Japonaises tout à la préparation des JO de 2020 qu’elles accueillent et les Italiennes, éternelles rivales disputeront sans doute le trophée à la France. On peut faire confiance à Jean-Louis Jean-Louis Desnoues, le maître d’arme du sabre dame du CEO pour avoir préparé au mieux les Orléanaises dans l’optique de cette soirée de samedi.

Seul bémol qui pourrait affecter ce succès, cette coupe du monde tombe en plein milieu des vacances scolaires, or l’on sait que le public est composé en bonne partie de jeunes escrimeurs (ou pas) qui font monter l’ambiance. Plus de cent bénévoles participeront à l’organisation de ces quatre jours au cours desquels l’on notera la présence d’une arbitre internationale, l’Orléanaise Laure Berthier, dans le “civil” professeur des écoles et de Iona Ionescu (Roumanie), observatrice internationale. 

Les horaires

Manon Brunet en 2016,vainqueur de la 19 ème Coupe du monde.

Les éliminatoires se dérouleront au Palais des Sports dès le vendredi 27 octobre. Début des compétitions à 10h.
Les finales individuelles auront lieu à 18h00 au Zénith d’Orléans le samedi 28 octobre.
Les finales par équipe se tiendront le dimanche 29 octobre à 16h00 au Palais des Sports
d’Orléans.

Lundi, coupe d’Europe des clubs, salle Christian D’Oriola (de 11h à 14h), le Cercle d’escrime Orléanais est tenant du titre.

Il reste des billets à 3 et 6€, l’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans pour le Zénith.

https://www.weezevent.com/trophee-bnp-paribas-2017-orleans-coupe-du-monde-sabre-dames

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail