Rachat de la Charpenterie par Orléans: l’opposition va saisir le préfet

Dès le début de la semaine prochaine, l’opposition orléanaise va saisir le préfet et la Chambre régionale des comptes. En cause, le rachat par la ville de la halle Charpenterie, le bâtiment de la place de Loire à Orléans. Pour la gauche socialiste et écologiste, soucieuse de l’intérêt et des deniers des citoyens, il s’agit comme le dit Corinne Leveleux-Teixeira (PS) de “jouer notre rôle d’élus d’opposition…si nous ne le faisions pas, nous n’honorerions pas notre mandat”,   En partie vide depuis 2016, depuis le départ de Passion culture”, la Charpenterie vient d’être racheté par la ville 7,5 millions d’euros.

La Charpenterie, plombée par la fermeture de Passion culture.

Corinne_Leveleux-Teixeira

“La ville l’aura payé deux fois”, explique Jean-Philippe Grand (EELV). “Il s’agit par cette saisine de s’assurer que tout est conforme à l’intérêt public”, poursuit l’opposition qui n’évoque pas de soupçons de montage délictueux, mais qui trouve que Casino qui avait acheté la Charpenterie 1,4 millions il y a dix ans, alors que Serge Grouard était maire, a été très bien traité. “La ville a été bienveillante avec un opérateur privé“, estime Jean-Philippe Grand.

En attendant Cultura

Selon toutes probabilités c’est l’enseigne Cultura (groupe Leclerc) qui devrait s’installer en lieu et

Jean-Philippe Grand.

place de Passion culture la librairie de Sylvie Champagne qui a du fermer ses portes en 2016

pour cause de loyer exorbitant, de 240 000€ par an. “Pour maintenir cette enseigne culturelle, nous avions proposé à la majorité, fin 2015, que la ville rachète la halle. A l’époque on nous a dit que ce n’était pas possible”, se souvient Corinne Leveleux-Teixeira, “et maintenant la ville rachète des locaux vides, on ne voit pas quel est l’intérêt public à ce rachat”.

 

Une politique de rustines

Contrôler le type de commerce susceptible de s’implanter à un endroit stratégique de la ville, alors qu’était annoncé…une salle de sport, argue la majorité. “Un coup on laisse faire, un coup on intervient…C’est une politique de rustines, mais il n’y a pas de véritable politique commerciale”, estime Corinne Leveleux-Teixeira. “Ce n’est pas en implantant une locomotive qu’on va traiter la crise profonde du commerce de centre ville“. Avec notamment une rue des Halles, rénovée à grand frais, où des commerces périclitent.

A la Charpenterie, dans un premier temps, Olivier Carré l’a indiqué en conseil municipal, le loyer proposé à cette grande enseigne sera modéré. Alors, demande l’opposition qu’en sera t-il des autres locataires, bars et restaurants, qui payent actuellement des loyers élevés à Casino?

Reste à savoir maintenant si la Chambre régionale des comptes, via ou non le préfet, retiendra cette requête de l’opposition. Mais quoi qu’il en soit, comme le feuilleton du bateau “l’Inexplosible”, et la gestion calamiteuse du port plus en amont, la  Charpenterie va continuer encore quelques temps de jouer les serpents de mer des bords de Loire.

Ch.B

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Tiens tiens, il y a une opposition à Orléans. Comme le dit CLT, il fallait le faire au moins 1 fois en 6 ans… Surtout depuis le virage Macronien du Maire, on commencait à s’inquiéter de ce consensus général. L’absence de débat n’est pas favorable à la manifestation de la vérité.

    • Le virage macronien d’Olivier Carré, c’est clair comme de l’eau de roche ! Mais ça ne va peut être pas plaire à tout le monde, division en vue pour les municipales à venir ?

  2. Dans cette affaire, c’est le groupe CASINO qui fait une belle affaire sur le dos des contribuables orléanais ! La ville aurait mieux fait de soutenir Mme CHAMPAGNE en payant les loyers en retard : nous aurions fait de sérieuses économies, et le commerce fonctionnerait toujours !! GROSSE ERREUR de la part Mr CARRE !!

  3. Cultura fait partie du groupe Auchan et le magasin d’Orléans se situera prochainement à Saran.
    Si on avait parlé un moment d’un « Espace Culturel Leclerc »à la Halle de la Charpenterie l’affaire n’avait pas aboutie.
    De grâce laissons les libraires du centre ville résister à la fuite des activités vers la périphérie sans en plus perturber leur délicat équilibre structurel, il n’y a pas que les loyers fixés par le groupe Casino qui sont élevés, dans tout le centre ville les loyers sont chers.

  4. La réponse de François Léman est une réponse d’expert.
    La librairie Passion culture a été condamnée à plusieurs reprises par les tribunaux et convoquée par le Médiateur de la culture pour violation de la loi Lang.
    La Métropole comme ont dit héberge Amazon une machine à détruire les libraires. Il serait bien d’avoir une prise de position officielle de nos collectivités sur ce point. Quant à la Halle, il faut bien en faire quelque chose et Magcentre pourrait expliquer à ses lecteurs le prix des loyers des commerces à Orléans et des baux qui font mourir les commerces et saluer l’initiative de Saint-Denis en Val d’acquérir les murs pour louer à prix raisonnable les boutiques.

  5. D’où vient l’erreur ? CASINO sûrement, Mme Champagne peut-être (les yeux plus gros que le ventre ?), on peut aussi reprocher à Olivier Carré pour Orléans et C.E. Lemaignen pour l’agglo de ne pas avoir mis la pression sur le groupe Casino, qui n’est pas un poids lourd sur le marché de la métropole (Casino parti, le vide aurait été comblé par un nouveau venu sur l’agglo, même en dehors des enseignes connues) !
    Il ne fallait pas racheter la Charpenterie à Casino (ou au prix de vente d’il y a dix ans, point !). J’espère qu’Olivier Carré, le macronien, le paiera cash aux prochaines municipales. Avec 7,5 millions, ont pouvait en faire des choses dans cette ville pour faciliter et améliorer la vie quotidienne des Orléanais. Cette somme représente le coût de 9,4 “INEXPLOSIBLE”, qui à l’époque avait déjà fait couler beaucoup d’encre !
    Par ailleurs et c’est triste à dire, mais “Passion Culture”, n’aurait de toutes façons pas pu survivre, ou alors avec un loyer très faible. Pour ma part, je trouve ce dont j’ai besoin sur mon chemin, de la rue à la place de la République en passant par la place du Martroi !

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail