Région: une élue FN, Martine Raimbault, passe chez Philippot

Martine Raimbault, élue sur la liste régionale Front National dans le Cher, a décidé de quitter le groupe, en expliquant qu’elle n’est plus en accord avec la ligne du FN. Elle a depuis rejoint le micro-parti de Florian Philippot, les Patriotes. Michel Chassier, Président du Groupe FN, lui a rappelé qu’elle avait été élue dans un scrutin de liste, “après avoir manœuvré pour être en position éligible.”

Martine Raimbault ex-FN.

Le FN lui demande de démissionner de son mandat, “dès lors qu’elle n’a plus aucune légitimité pour représenter les électeurs qui nous ont fait confiance.”. Michel Chassier estime qu’il “s’agit en fait d’une double trahison, vis à vis des électeurs et vis-à-vis des engagements, qu’elle avait signés lors de son investiture”. Même chose à Vierzon où la tête de liste du FN, Bruno Bourdin lui a demandé de démissionner en raison d’une présence à minima de Mme Raimbault en mairie.
Et Michel Chassier de commenter: “encore faudrait-il pour cela que Madame Raimbault ait le sens de l’honneur ?”

Les règlements de compte continuent au FN.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Pauvres élus du F.N., qui doivent choisir entre honneur et patrie. Quel choix déchirant ! Entendez-vous le chant déchirant des partisans de Marine et de Florian ?

  2. Quelle farce cette Martine ! Elle est plus douée en communiqué de presse acerbe qu’en rédaction de ses propres interventions…car au conseil municipal elle est toujours restée muette (suffit de regarder les Procès verbaux) et à la Région elle peut dire merci à… je la cite : “son assistant préféré”, qui a toujours été disponible pour la conseiller, rédiger 99% de ses 2 interventions en 2 ans, (car pour les suivantes elle n’avait jamais “rien à dire alors que ce n’est pas ce qui manquait”) et tenté d’applanir les conflits qu’elle avait elle-même semé. Pourtant, elle a toujours eu possibilité de s’exprimer au sein du groupe. Mais cela est surtout du à une cruelle incapacité notoire d’étudier ses dossiers. Se permettre de critiquer en ce sens le débat de Marine, c’est l’hôpital qui se fout de la charité, surtout quand on relit la pittoresque prestation dans la presse écrite locale de Mme Raimbault qui préfère “attendre d’être élue aux législatives pour se faire connaître des électeurs” ou encore sa fuite en avant matérialisée par son absence au débat du 1er tour des législatives a laquelle elle était pourtant invitée sur France 3 (voir le lien : https://youtu.be/PC05mtlxhdY) La même fuite en avant que M. Philippot qui a refusé de se présenter au congrès pour défendre “sa ligne” qui n’est nullement la sienne proprement dit. Concernant Mme Raimbault, voilà bien le signe d’un opportunisme digne d’une arriviste sans respect pour le parti qui lui a confié 3 mandats en 3 ans et dont elle n’a jamais servi les électeurs qui ont placé ses convictions et sa confiance en elle ! Elle siégera a la région comme non inscrite et bénéficiera d’un temps de parole de 1’16 au prorata pour des débats d’une heure trente, soit toujours une minute de trop pour quelqu’un plus silencieux qu’une tombe dans l’hémicycle. Heureusement nous pouvons toujours compter sur un groupe qui ne perdra rien en qualité avec ce départ, au contraire, il ne peut que s’en bonifier ! Fier de travailler avec des élus restés loyaux et de convictions profondes comme M. Chassier et tant d’autres. Heureusement qu’il y en a, car ceux là peuvent le dire, l’institution leur devra toujours plus que ce qu’elle a pu leur apporter jusqu’à maintenant et cela mérite un profond respect. Mme Raimbault est à mille lieux de ce constat. Finalement, si nous avons fait une erreur, c’est bien celle d’avoir placé trop de confiance envers des gens comme elle qui prétendaient sûrement de vouloir refonder le mouvement alors qu’ils s’en sont seulement servi (ou ont tenté dele faire) de marche-pied électoral tels monsieur Philippot préférant fonder sa propre chappelle électorale à l’insu de tous. Et bien je dis bon débarras ! Quand à ceux qui prennent le même chemin, sachez le : il n’y aura pas de retour possible, les girouettes électorales il y en a assez dans le paysage politique.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail