Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique vendredi dans l’Orléanais

Il est l’un des  “ministres” qui montent au gouvernement: Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique, 33 ans, sera vendredi prochain 10 novembre en visite sur la métropole orléanaise.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique.

Le nom de Mounir Mahjoubi, le benjamin du gouvernement Philippe, est souvent cité pour remplacer Christophe Castaner, bientôt président de LREM, comme porte-parole du gouvernement. Elu député en juin, il avait fait la campagne d’Emmanuel Macron comme responsable du numérique.

Mounir Mahjoubi commencera sa visite en métropole orléanaise par Fleury-les-Aubrais à l’invitation de Jean-Philippe Delbannel, conseiller délégué au numérique à la mairie de Fleury que le jeune secrétaire d’Etat avait côtoyé lorsqu’il était président du conseil national du numérique, où il avait été nommé par François Hollande. En début de matinée, il sera à l’école primaire Ferragu près de la mairie, pour l’installation de “nano ordinateurs” dans une classe de CP. A Fleury-les-Aubrais c’est en ce moment le “mois du numérique”,  une priorité pour la municipalité de Marie-Agnes Linguet, d’où la venue du “ministre”, qui dialoguera ensuite en fin de matinée avec des jeunes du quartier de Lignerolles, à la “Maison pour tous” Jacques Tati.

L’après-midi, Mounir Mahjoubi devrait poursuivre se visite sur le thème du numérique à Orléans, avec probablement un passage au Lab’O.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.