Florent Montillot (UDI): “Richard Ramos (MoDem) a besoin d’un sonotone”

Florent Montillot, le président de l’UDI du Loiret n’a pas apprécié, c’est peu de le dire, les propos tenus par le député du MoDem, Richard Ramos sur l’antenne de RCF au cours de l’émission Agora avec Magcentre. “tu ne dois pas avoir l’habitude d’être là toi, ça te change de ta HLM” , avait lancé, selon Richard Ramos, Florent Montillot à son voisin député lors d’une messe de “réconciliation” (sic) en la cathédrale Sainte-Croix à Orléans. Le député du MoDem avait commenté, “et pourtant ce Monsieur connait tous les chants chrétiens par cœur, donc pour moi il ne peut pas être centriste…”

Florent Montillot

Richard Ramos en pays de Jeanne d’Arc aurait-il entendu des voix? C’est en tous cas la thèse du “secrétaire général adjoint de l’UDI”, qui dit dans un communiqué envoyé à la presse: “quand on veut être le « Roi de la Com », il vaut mieux être attentif à ce que l’on dit. Ainsi M. Ramos se répand auprès de qui veut l’entendre que je lui aurais déclaré lors d’une cérémonie à la Cathédrale que cela « devait lui changer de sa HLM ». En réalité je lui avais chuchoté en admirant la nef de la Cathédrale que « les constructions de cette époque étaient  plus durables que celles de nos HLM » . Ramos n’a peut-être pas besoin de bottes, mais vraisemblablement d’un sonotone …”.

Les bottes sont une allusion à celles qu’avait apportées le député de la sixième circonscription lors d’une visite à la rectrice à propos du “déménagement ” du futur lycée de Châteauneuf sur la métropole d’Orléans. 

Le centre en reconstruction!

Derrière ces bagarres de bac à sable, c’est l’avenir du “grand centre” de l’échiquier politique, en particulier à Orléans, avec les municipales en point de mire, qui se joue. Or pour Florent Montillot, maire adjoint d’Orléans, c’est “son” centre (allié à la droite façon UMP en 2014), qui l’a emporté.

Jean-Louis Borloo entouré de Serge Grouard,Alexandrine Leclerc,Florent Montillot et Nathalie Kerrien.

Et il fait l’inventaire de “ses victoires” électorales au sein de l’équipe de Serge Grouard, en ces termes: “je voudrais remercier enfin M. Ramos pour sa sollicitude à vouloir « s’occuper d’Orléans par la construction d’un groupe centriste indépendant et fort au-delà du MODEM ». Mais quand on se proclame « centriste », il est préférable de ne pas oublier la démocratie. Or M. Ramos a sans doute oublié que le Centre (UDF) allié à la droite a gagné les municipales à Orléans en 2001 …sans lui ; que le Centre (Nouveau Centre + MODEM) allié à la droite a encore gagné les municipales à Orléans en 2008 …  sans lui ; que le Centre (UDI + MODEM) allié à la droite a encore gagné les municipales à Orléans en 2014 … toujours sans lui , avec près de 54% des voix dès le 1er tour, à comparer aux 3% obtenus par  son modèle de candidat « centriste, Indépendant et fort » …”

Et comme Florent Montillot ne rate jamais une occasion de se mettre en avant, il rappelle à Richard Ramos ses états de service: “Il a également oublié que j’ai été l’un des 6 fondateurs de  l’UDI avec Jean Louis Borloo. Il a enfin oublié que j’ai été élu avec près des 2/3 des voix président de l’UDI du Loiret en 2013, et réélu avec 100% des voix en 2015 …Quand on prétend décerner des brevets de « centrisme », il vaut mieux rassembler que diviser !”.

Un partout la balle au …centre.

Ch.B

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Richard Ramos a bénéficié d’un heureux concours de circonstances pour être élu député, alors que le Modem ne réunit qu’une infime partie des électeurs. Sans compter les ennuis judiciaires de ses collègues et de leurs assistants parlementaires. Il ferait mieux d’adopter un profil plus bas, sinon, il finira dans les poubelles de l’histoire politique du Loiret.
    https://fr.search.yahoo.com/search?p=richard+ramos+poubelle&ei=UTF-8&fr=moz35

  2. F.Montillot me rappelle certains despotes qui obtiennent leur élection, non par la “force” des urnes, mais celles des magouilles et des pressions. Il fait parti des champions… Certains élus Orléanais s’en souviennent sûrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail